Omnisports

Le Kényan Geoffrey Kipsang Kamworor a remporté le marathon de New York dimanche, cinq jours après un attentat à la camionnette-bélier qui a fait huit morts, premier attentat meurtrier dans la ville depuis le 11 septembre 2001. 

Chez les dames, l'Américaine Shalane Flanagan a mis fin au règne de la Kényane Mary Keitany. Kamworor a bouclé les 42,195 km en 2h10:53 (chrono officieux), devant son compatriote Wilson Kipsang (2h10:56) et l'Ethiopien Lelisa Desisa (2h11:32). Il s'agit de sa première victoire dans un marathon mais le Kényan est loin d'être un inconnu: il avait terminé 2e de l'épreuve en 2015 et compte à son palmarès deux titres de champion du monde de cross-country et un en semi-marathon.

Flanagan, 36 ans, a devancé en 2h26:53 (chrono officieux) d'une minute Keitany qui avait remporté les trois dernières éditions (2014, 2015, 2016). La troisième place est revenue à l'Ethiopienne Mamitu Daska (2h28:08). Flanagan, vice-championne olympique 2008 du 10.000 m, est la première Américaine à s'imposer à New York depuis 1977.

Elle a lâché Keitany à cinq kilomètres de l'arrivée pour signer sa première victoire dans une épreuve du World Marathon Majors, le circuit qui réunit les six plus grands marathons du monde.

L'épreuve avait été maintenue et les mesures de sécurité renforcées après un attentat qui a fait huit morts mardi. Un Ouzbek de 29 ans se réclamant du groupe jihadiste Etat islamique, Sayfullo Saipov, avait foncé au volant d'une camionnette de location sur des cyclistes et des piétons à Manhattan.