Omnisports

Dans la pénombre d'une soirée de février, le stade Charles Vander Putten à Bruxelles semble vide, froid, impersonnel. Pourtant, une lumière est allumée. Derrière l'antique porte de bois, la salle de sport aux lumières crues n'attend que ses joueuses. Un joyeux brouhaha s'élève des vestiaires, les voix féminines se font entendre.

Rollers aux pieds, casque, genouillères, protections pour les poignets et protège-dents, les joueuses des Pixies sont équipées comme des guerrières. Car le roller derby est un sport de contacts intense, encore méconnu en Belgique. 

© BORTELS CHRISTOPHE