Omnisports Dans la nuit de lundi à mardi, les Golden States Warriors sont devenus les champions NBA 2017 en battant les Cleveland Cavaliers 4 victoires à 1.

Comme le veut la tradition, le président américain reçoit généralement les vainqueurs à la Maison Blanche. Ce ne sera visiblement pas le cas des Warrios qui ont unanimement décidé de boycotter cette rencontre avec le nouveau président américain, Donald Trump.

Ce choix n'a pour autant rien de trop étonnant lorsque l'on se remémore que l'entraîneur, Steve Kerr, s'était clairement prononcé en défaveur du décret migratoire du 45e président des Etats-Unis. "Si nous essayons de combattre le terrorisme en empêchant les gens de venir dans notre pays, nous allons à l'encontre des principes qui ont façonné notre pays, nous créons la peur."

Stephen Curry, le métronome des Warriors, s'était également fendu d'une sortie médiatique cinglante lorsqu'il a appris que le directeur d'Under Armour (un sponsor important de l'équipe) avait tenu des propos favorables à Trump. "Si les dirigeants (d'Under Armour) n'ont pas les mêmes valeurs que moi, aucune somme d'argent, rien ne pourra m'obliger à être ce que je ne suis pas."