Mittal porteur de la flamme olympique ? Les métallos belges "écoeurés"

Belga Publié le - Mis à jour le

Omnisports

Plusieurs syndicats réunis en front commun, ont fait part mardi, dans un courrier au président du Comité International Olympique (CIO), le Belge Jacques Rogge, de leur "écoeurement" quant au choix de l'homme d'affaires indien Lakhsmi Mittal, patron d'ArcelorMittal, pour porter la flamme olympique jeudi à Londres. La FGTB-Métal Liège-Luxembourg, le SETCa-Liège, la CSC Metal Liège et la CNE Liège estiment qu'il "s'agit d'une véritable insulte pour les travailleurs de la sidérurgie liégeoise" qu'ils représentent, alors que le groupe ArcelorMittal a décidé la fermeture de ses hauts-fourneaux à Liège".

Le front commun syndical évoque le chiffre de 3.000 familles touchées par cette décision, auxquelles il faut ajouter les entreprises travaillant en aval des hauts-fourneaux liégeois.

"Depuis que M. Mittal est devenu le numéro un de l'acier, il a congédié directement près de 70.000 travailleurs" dans le monde, accusent les syndicats. Faisant référence aux notions de "responsabilité sociale" et de "respect des principes éthiques fondamentaux universels" inscrites dans la charte olympique, les syndicats "n'arrivent pas à comprendre que l'Olympisme puisse récompenser ceux qui broient des vies".

"Croyez, M. le président, en notre plus profond écoeurement", concluent-ils dans leur lettre à M. Rogge.

Selon le site officiel des JO-2012, M. Mittal et son fils Aditya, 36 ans, porteront la flamme jeudi dans les quartiers londoniens de Kensington et Chelsea.

Lakshmi Mittal est également le sponsor d'une tour en métal du Parc Olympique, baptisée "The Orbit".

Publicité clickBoxBanner