Omnisports

Deuxième à l'issue de la première journée de l'heptathlon des Mondiaux d'athlétisme de Londres, samedi soir, Nafissatou Thiam était très sereine et satisfaite.

"La première journée était bonne. Je n'ai pas commis d'erreur. J'ai de bons points (29 de plus qu'à Rio mais 42 de moins qu'à Götzis, ndlr)." Apprenant que l'Allemande Carolin Schäfer l'avait détrônée de la première place pour 22 points (4.036 contre 4.014) à l'issue du 200 m, la dernière épreuve de cette première journée, Thiam n'a pas changé d'opinion. "Je ne fais pas du tout attention à la place après la première journée, que je sois première, troisième ou vingt-cinquième, ce n'est pas important."

Nafissatou Thiam était déjà 2e à Rio (derrière Ennis-Hill) et à Götzis (derrière Johnson-Thompson) au terme des quatre première épreuves avant de s'imposer à l'issue de la seconde journée.

Evoquant la journée de samedi: "Les haies étaient bonnes. Je deviens de plus en plus constante à la hauteur. C'est la constance qu'il faut avant de battre son record. Dommage à 1m98. Au poids, 15m17 c'est bon, malgré que je ne sois pas assez rentrée à la fin de mon essai. Dans le 200 m, je suis bien revenue sur la fin. J'ai mieux géré qu'à Götzis."

Nafissatou Thiam a très brièvement évoqué le programme de dimanche. "La longueur sera importante. Si je peux faire 6m45, cela sera bon."

"Maintenant, je suis pressée de rentrer, de manger et d'aller dormir."

Ses résultats samedi ont été les suivants: 13.54 au 100 m haies (v: 0,0 m/s) (1.044 pts, 11e), 1m95 au saut en hauteur (1.171, 1e/2.215 pts, 1e), 15m17 au lancer du poids (872, 1e/3.087 1e) et 24.57 au 200 m (927, 14e/4.014, 2e).

Elle compte 22 points de retard sur l'Allemande Carolin Schäfer et 109 d'avance sur la Cubaine Yorgelis Rodriguez.

Lors de ses deux précédents heptathlon qui l'ont placée au sommet de la discipline et qui lui avaient permis de battre le record de Belgique, la Namuroise possédait 49 points d'avance sur Schäfer à Rio en 2016 et 3 à Götzis en 2017. Son avantage sur Rodriguez était de 168 au Brésil et de 230 points en Autriche.

Au terme de ces deux compétitions, Thiam avait précédé l'Allemande de 270 unités aux Jeux et de 177 points à l'Hypo-meeting. La Cubaine avait été reléguée à 329 points à Rio et à 567 points à Götzis.

L'heptathlon s'achèvera dimanche par trois épreuves: le saut en longueur, le lancer du javelot et le 800m.

© Belga

© Belga

© Belga


Hanne Maudens effectue le difficile apprentissage parmi les grandes

"C'était difficile. C'est un bon apprentissage. La journée a été longue. Nous sommes tard le soir." Hanne Maudens était visiblement éprouvée à l'issue de la première journée de l'heptathlon des Mondiaux de Londres, son premier championnat important chez les seniors. L'espoir de 20 ans y occupe la 27e place provisoire avec 3.350 points. Il lui sera difficile de battre son record personnel établi à Götzis cette année (6.113 points). "Dommage que je débute sur les haies en accrochant deux obstacles. Quand on débute un peu moins bien, on a plus de peine par la suite. La hauteur n'était pas mauvaise non plus."

Le poids et le 200 m ont en revanche été plus difficiles. "A l'entraînement cela allait, mais bon je suis encore jeune."

Ses résultats samedi ont été les suivants: 14.47 au 100 m haies (v: +0,3 m/s)(913 pts, 30e), 1m77 à la hauteur (971, 12e/1.854 pts, 25e), 11m80 au lancer du poids (648 27e/2.502, 27e) et 25.43 au 200 m (848, 28e/3.350, 27e).


Ça passe pour les Borlée

Les jumeaux Kevin et Jonathan Borlée se sont qualifiés pour les demi-finales du 400m ce samedi lors des championnats du monde d'athlétisme qui se déroulent à Londres en Angleterre.

Kevin a assuré sa qualification en terminant 3e de la première série des qualifications en 45.09 derrière Fred Kerley (USA) et Lalonde Gordon (Trinité et Tobago), mais devant le Tchèque Pavel Maslak (45.10).

Jonathan, recordman de Belgique en 44.43, a quant à lui dû attendre la dernière des six séries pour connaître son sort. Quatrième de la 4e série en 45.70, il a signé le sixième temps de repêchage. Il a été devancé dans sa série par le Bahaméen Steven Gardiner (44.75), l'Américain Wilbert London III (45.10) et l'Irlandais Brian Gregan (45.37). Les trois premiers de chacune des six séries et les six meilleurs temps de repêchage avaient droit à une place en demi-finale.

C'est la quatrième fois de leur carrière que les deux frères se retrouvent ensemble en demi-finale du 400m d'un championnat du monde. Kevin et Jonathan ont tous les deux couru au-dessus de leurs meilleurs chronos de la saison réalisés à Madrid en juillet dernier qui sont respectivement de 44.79 et 45.09.

Le Botswanais Isaac Makwala (44.55) a réalisé le meilleur temps de ces séries devant le Bahaméen Steven Gardner (44.75) et un autre Botswanais Baboloki Thebe (44.82).

Le champion olympique et recordman du monde (43.03) sud-africain Wayde Van Niekerk a remporté la deuxième série en toute décontraction (45.27).

Les demi-finales sont prévues dimanche alors que la finale est programmée pour mardi.