Omnisports

Elle l'a fait ! Nafi Thiam, au terme d'un concours parfait, est devenue la première Belge championne du monde d'athlétisme.

Thiam est la première Belge à remporter un titre mondial en athlétisme. La championne olympique a remporté l'heptathlon des Mondiaux d'athlétisme avec 6.784 points.

Thiam devance l'Allemande Carolin Schäfer (6.696 points) et la Néerlandaise Anouk Vetter (6.636).

Thiam, 22 ans, a déjà remporté le titre olympique de l'heptathlon à Rio de Janeiro en 2016 et le titre européen du pentathlon lors de l'Euro en salle de Belgrade en début d'année.

Elle compte également à son palmarès la médaille d'argent du pentathlon à l'Euro en salle 2015 à Prague et la médaille de bronze de l'heptathlon de l'Euro de Zurich 2014.


L'athlète belge a réalisé le deuxième meilleur lancer du javelot de sa carrière.

Après deux premiers essais timides en-dessous de la barre des 50 mètres (49,93 et 48,68), la championne olympique s'est employée pour envoyer le javelot à 53,93 mètres. Elle n'a été devancée que par la Néerlandaise Anouk Vetter, qui a réalisé le record des championnats avec un jet à 58,41 mètres.

Au classement général, Nafi compte 5980 points, soit 172 et 175 de plus que ses deux plus proches poursuivantes, l'Allemande Carolin Schäfer, peu en réussite au javelot avec un lancer à 49,99 mètres, et Vetter.

Une solide performance à la longueur dans la matinée

La Namuroise a réalisé le deuxième meilleur saut de sa carrière dans l'épreuve de la longueur, en bondissant à 6m57. Ce saut lui offre 1030 points supplémentaires, et porte à 5044 son total après cinq épreuves. Avec ce saut, elle échoue à un centimètre de son record personnel, établi lors de son parcours à Rio l'année dernière.

Deuxième du concours à la longueur, la Britannique Britannique Katarina Johnson-Thompson, avec 6m56 (1027 points).

Caroline Schäfer, l'ancienne leader du classement de l'épreuve, n'a pu faire que 6m20. L'Allemande, deuxième du concours, compte désormais 96 points de retard sur notre compatriote. Troisième, la Britannique Katarina Johnson-Thompson pointe à près de 200 unités.

Dans les précédentes épreuves, samedi, Thiam a franchi 1m95 à la hauteur et a lancé le poids à 15m17. Après une onzième place sur 100 m haies (13.54) et une quatorzième sur 200 m (24.57), la Namuroise avait clôturé la première journée à la deuxième place derrière Carolin Schäfer. Comme à la longueur, l'athlète allemande n'a engrangé que 912 points, Thiam a repris la première place avec 5.044 points, soit 96 de plus que Schäfer.

A ce stade, ce total est supérieur de 26 points à celui atteint aux Jeux de Rio l'année dernière, mais il est 39 points inférieur à celui de son record personnel. Thiam est donc de nouveau bien placée pour la victoire, certainement avec le javelot, la prochaine discipline au programme. Ensuite, elle devra limiter les dégâts sur le 800 m pour offrir à la Belgique sa première médaille d'or aux Mondiaux.

Avec un saut à 6m15, Hanne Maudens a terminé 12e et a empoché 896 points. Elle occupe la 26e place au classement avec 4.246 points.

Pas de miracle pour les Borlée

Kevin et Jonathan Borlée n'ont pas réussi à se qualifier pour la finale du 400m des championnats du monde d'athlétisme à Londres. Ils ont tous les deux été éliminés en demi-finales, dimanche. Kevin Borlée a signé le 11e chrono (45.10) des 24 engagés, tandis que Jonathan a réalisé le 16e temps (45.23).

Parti du couloir 9, Kevin Borlée a terminé quatrième de la première demi-finale en 45.10 (record personnel: 44.56). Le Bahaméen Steven Gardiner l'a emporté en 43.89, meilleur temps des demi-finales. Le Jamaïcain Nathon Allen a terminé deuxième en 44.19.

Jonathan Borlée, qui démarrait au couloir 3, a terminé cinquième de la troisième demi-finale en 45.23 (record personnel: 44.43). Cette série a été remportée par le Botswanais Isaac Makwala (44.30) devant le Jamaïcain Demish Gaye (44.55).

Le Sud-Africain Wayde Van Niekerk, champion olympique et recordman du monde, s'est montré le plus rapide de la deuxième demi-finale (44.22) devant le Botswanais Baboloki Thebe (44.33).

Les deux premiers de chaque demi-finale et les deux chronos les plus rapides parmi les autres candidats se qualifient en finale. L'Américain Fred Kerley (44.51) et le Qatari Abdalelah Haroun (44.64) sont les deux repêchés.

"Il n'y a pas eu de miracle" (Jonathan Borlée)

Comme son jumeau, Kevin, quelques minutes plus tôt, Jonathan Borlée n'a pas réussi à s'ouvrir la porte de la finale du 400 m des Mondiaux d'athlétisme de Londres, dimanche soir. Le détenteur du record de Belgique a fini à la 5e place de la 3e demi-finale. Il a bouclé son tour de piste en 45.23, 16e chrono (et 4e Européen) des 24 demi-finalistes. Il aurait fallu courir sous les 44.64 pour figurer en finale. "Je suis parti à fond en espérant que cela tienne. Je n'avais rien à perdre. J'y suis allé avec le cœur. J'ai tout tenté. Je suis content de ma course mais ce n'était pas suffisant", a-t-il confié après la course.

"Je ne suis pas dans ma meilleure forme. Mais il y a du mieux. Pour la confiance c'est bien. Pour le relais c'est bien. Mais le niveau ici est de nouveau incroyable. Il aurait fallu que je sois dans ma meilleure forme pour espérer passer. Ce n'était pas le cas aujourd'hui. Il n'y a pas eu de miracle."

Evoquant les conditions de course, il a ajouté: "Il y a énormément de vent dans le stade. Il tourbillonne. Je serais étonné que le record du monde tombe en finale. Van Niekerk est toujours mon favori."

Arnaud Art en finale de la perche

Arnaud Art, 24 ans, s'est qualifié pour la finale du saut à la perche aux Mondiaux d'athlétisme dimanche à Londres.

Pour espérer disputer la finale, il fallait soit franchir une barre à 5m75, soit terminer parmi les douze premiers.

Etant donné le niveau de la concurrence, la qualifiation passait par la seconde option pour le Hannutois.

Notre compatriote a passé 5m30, 5m45 et 5m60 au premier essai avant d'échouer à 5m70, hauteur que huit athlètes (Kendricks, Barber, Wojciechowski, Lisek, Lavillenie, Axel Chapelle, Duplantis et Holzdeppe) ont franchie.

Art, qui a terminé neuvième, prendra part à la finale mardi soir (20h35). Xue, Marschall et Yao sont les trois autres qualifiés.

Art a établi le record de Belgique (5m71) le 27 juillet à Leverkusen, en Allemagne.

Il n'avait pas franchi les qualifications il y a deux ans aux Mondiaux de Pékin.

© Belga

"Tout s'est bien enchaîné et maintenant mon record en finale"

Arnaud Art a franchi avec succès les qualifications du concours de saut à la perche des championnats du monde d'athlétisme, dimanche matin au "London Stadium " du parc Olympique reine Elizabeth. Le recordman de Belgique a franchi 5m60. Une hauteur suffisante pour figurer parmi les douze finalistes mardi soir (20h35 belges). "C'était vraiment bien. J'étais bien concentré. Tout s'est enchaîné comme je voulais. J'ai tout passé au premier essai jusqu'à 5m60 (5m30 et 5m45, ndlr)" s'est réjoui le Hannutois.

"Je suis passé par la petite porte (parmi les quatre meilleurs qui n'avaient pas effacé 5m70). C'aurait été bien de passer par la grande."

"J'aurais bien aimé passer 5m70. Au premier essai j'ai eu des crampes (au mollet gauche), au 2e essai j'ai encore craint d'en avoir et au 3e, le seul essai ou j'aurais pu y aller, j'ai encore été trop à l'écoute de mes mollets."

Pour expliquer l'apparition des crampes, Arnaud Art a déclaré: "Ca fait deux heures et demie que nous sommes dans le stade, j'avais pris de quoi manger et boire mais ..."

Qu'espérer en finale ? "Il va falloir que je lâche les chevaux. Je ne connais pas encore la montée de barre. Le soir me convient plutôt mieux que le matin. Je pense plutôt à mon record (5m71 établi le 27 juillet dernier à Leverkusen) qu'en terme de places où cela dépend des autres."

Abdelhadi El Hachimi n'a pas achevé le marathon

Abdelhadi El Hachimi n'a pas terminé le marathon des Mondiaux d'athlétisme dimanche à Londres. Il a abandonné entre le 15e et le 20e km.

Seizième il y a deux ans à Pékin, El Hachimi (42 ans) espérait réussir un meilleur résultat mais cela n'a pas été le cas. S'il figurait toujours parmi les concurrents de tête après cinq kilomètres, il a ensuite commencé à perdre le contact. Au km 15, il a été pointé en 62e position avec 1:17 de retard sur les leaders. Il n'a pas de temps intermédiaire au km 20.

La saison d'El Hachimi a été perturbée par un manque de motivation suite à sa non-qualification pour les Jeux olympiques de Rio à cause d'une blessure au tendon d'Achille.