Omnisports

Nafi Thiam, championne olympique de l'heptathlon, est élue Sportive de l'année 2016 devant Jolien D'hoore (cyclisme) et Delfine Persoon (boxe). Quant à Greg Van Avermaet, champion olympique de cyclisme sur route, il est élu sportif de l'année.

Nafissatou Thiam a été élue Sportive de l'année pour la deuxième fois de sa carrière, à 22 ans à peine, lors de la 50e édition du Gala du Sport dont les trophées ont été décernés samedi soir à The Wild Gallery à Forest.

Médaillée d'or au terme d'un concours exceptionnel à l'heptathlon aux jeux Olympiques de Rio au mois d'août, l'athlète namuroise a trusté de ce fait aussi toutes les récompenses disponibles ou presque en cette fin d'année, toute heureuse aussi de voir son coach depuis 9 ans, Roger Lespagnard, élu coach de l'année un peu plus tôt dans la soirée.

Nafissatou Thiam était ainsi allé chercher déjà jeudi dernier son Trophée national du mérite sportif que l'on ne peut recevoir qu'une seule fois dans sa carrière. La jeune heptathlonienne avait déjà été sacrée, pour la 4e fois de suite, Spike d'Or, meilleure athlète belge de l'année et a reçu une récompense internationale, en provenance de l'IAAF, la Fédération internationale d'athlétisme, celle la consacrant 'Etoile montante de l'année' (Rising Stars).

Nafissatou Thiam truste ainsi le convoité trophée chez les féminines pour son titre olympique à l'heptathlon (6.810 points, record de Belgique) aux Jeux de Rio en août dernier. Elle avait également terminé 4e du championnat d'Europe en salle de pentathlon (4.678 points).

Nafissatou Thiam avait déjà été honorée en 2014 comme Sportive de l'année, un après son couronnement comme Espoir de l'année. Avec un score imposant de 1.300 points, elle a devancé cette année Jolien D'hoore, médaillée de bronze en cyclisme sur piste (omnium) à Rio, 2e avec 753 points, et Delfine Persoon, une nouvelle fois championne du monde de boxe des poids légers, 3e avec 446 pts, et lauréate de ce trophée de la Sportive de l'année il y a douze mois.

Les basketteuses, Ann Wauters (4e) et Emma Meesseman (6e) récoltent les fruits de la qualification des Belgian Cats pour la première fois depuis 10 ans à un Euro de basket. Entre les deux, Evi Van Acker, 4e en voile en Laser Radial à Rio cet été, est 5e après son titre de Sportive de l'année en 2012 et 3e encore l'an dernier.

Nafi Thiam a reçu son trophée des mains d'Hans Van Alphen.


Greg Van Avermaet, Sportif de l'année 2016

Greg Van Avermaet a été élu Sportif de l'année pour la première fois de sa carrière lors de la 50e édition du Gala du Sport, dont les trophées ont été décernés samedi soir à The Wild Gallery à Forest.

Avec un gros score de 1187 points, Greg Van Avermaet a été préféré à Pieter Timmers, vice-champion olympique du 100m libre, 2e avec 791 points et au joueur de tennis, David Goffin, 3e en 330 points.

Recevant son prix du premier lauréat du Sportif de l'année (en 1967), Ferdinand Bracke, Van Avermaet succède au footballeur Kevin De Bruyne, lauréat l'an dernier dans un référendum qui avait vu le coureur de BMC se classer 3e. Le judoka Dirk Van Tichelt est 4e devant le golfeur Thomas Pieters qui complète le top 5.

Le champion olympique de cyclisme sur route, 31 ans, a trusté les récompenses après son sacre à Rio au mois d'août. Greg Van Avermaet a en effet été couronné Géant Flamand sacrant le meilleur sportif néerlandophone de l'année et a récolté aussi les prix dans son sport, en cyclisme, avec le Vélo de Cristal, pour la 3e fois, et le Flandrien, pour la 5e fois de sa carrière.

Le point culminant de sa saison a donc été sa médaille d'or olympique de la course sur route à Rio. Mais Greg Van Avermaet a également remporté cette année le Circuit Het Nieuwsblad, une étape et le classement final de Tirreno-Adriatico, la 5e étape du Tour de France et le GP Cycliste de Montréal.

Greg Van Avermaet se remet d'une opération à la cheville, conséquence d'une fracture survenue lors d'une chute en VTT, mais sa revalidation se poursuit sans complication et le début de sa prochaine saison n'est pas compromis, lui qui rêve de remporter une grande classique à nouveau.


Louise Carton, Espoir de l'année

Victorieuse de la CrossCup et championne de Belgique, Louise Carton, 22 ans, championne d'Europe de cross-country l'an dernier, a débordé d'une courte tête la gymnaste Nina Derwael, 19e des jeux Olympiques de Rio au concours général, 2e avec 220 points (pour 243 à Louise Carton). Eli Iserbyt, champion du monde junior de cyclo-cross, est 3e avec 171 points.

Louise Carton, qui s'est dit un peu surprise d'avoir été élue, succède au cycliste Tiesj Benoot, lauréat l'an dernier. Le kayakiste Artur Peeters est 4e et le golfeur Thomas Detry complète le top 5.

Spécialiste des courses de demi-fond, Louise Carton a commencé l'athlétisme à l'âge de 8 ans. Dans la foulée de son titre européen fin de l'an dernier, l'Ostendaise a décroché le trophée de révélation féminine au Spike d'Or. Sur la piste, ses perf's sur 5.000m (dont un titre de vice-champion d'Europe l'an dernier) lui ont permis d'aller à Rio cet été aux JO après une 7e place décrochée à l'Euro à Amsterdam


Roger Lespagnard, le mentor de Nafi Thiam, élu Coach de l'année

Roger Lespagnard a été élu Coach de l'année 2016 lors de la 50e édition du Gala du Sport dont les trophées ont été décernés samedi soir à The Wild Gallery à Forest. Il est récompensé pour avoir guidé depuis 9 ans les pas de Nafi Thiam jusqu'à la médaille d'or olympique à l'heptathlon de sa protégée à Rio.

Roger Lespagnard, 70 ans, succède à Hein Vanhaezebrouck, l'entraîneur de La Gantoise, lauréat l'an dernier. Il récolte 447 points et a été choisi à une grande majorité devant Michel Preud'homme, l'entraineur du Club Bruges, 2e avec 205 points et Jacques Borlée, le mentor des Belgian Tornados, 3e avec 183 points.

Kevin De Weert (cyclisme) et Gert Vande Broek (volley) complètent le top 5.

Cela fait 9 ans que Roger Lespagnard, lui même ancien champion de Belgique de décathlon, s'occupe de Nafi Thiam. Olympien à trois reprises (Mexico 1968, Munich 1972 et Montréal 1976), ce Liégeois a travaillé pour la fédération belge d'athlétisme dont il a dirigé la délégation à Los Angeles en 1984 et à Séoul, quatre ans plus tard.

Ce régent en éducation physique, ancien préparateur physique du Standard, a touché à la politique également, devenant bourgmestre de Fléron en 2010.

Shane McLeod, l'entraîneur néo-zélandais des Red Lions, vice-champions olympiques de hockey à Rio, et Roberto Martinez, le sélectionneur espagnol des Diables Rouges, ont reçu des points de la part des 281 votants, mais seuls les coaches belges entrent en ligne de compte dans ce référendum.


Les Red Lions, vice-champions olympiques de hockey, choisis comme 'Equipe de l'année'

L'équipe nationale de hockey (messieurs), avec 681 points, succède à l'équipe de Coupe de Davis de tennis, lauréate l'an dernier.

Le relais 4X400m en athlétisme, les Belgian Tornados, est 2e avec 288 points après une 4e place aux JO cet été. Un autre relais, en natation, celui du 4X100m libre, 6e en finale aux jeux brésiliens et vice-champion d'Europe, est 3e avec 100 points. Les Red Flames, qualifiées pour la première fois pour l'Euro de football, 4es, et la formation de Patrick Lefevere, Etixx-Quick.Stip, 5e, complètent le top 5.

La formation de Shane McLeod a brillamment négocié son parcours olympique à Rio au mois d'août, se hissant jusqu'en finale, perdue cependant face à l'Argentine (2-4), après s'être payé le scalp des ogres néerlandais. Ils étaient sept hockeyeurs sur le podium du Wild Gallery pour recevoir ce prix remis par Tia Hellebaut.


Le jeune pongiste, révélation de Rio, Laurens Devos, 16 ans, élu Paralympien de l'année

Laurens Devos, 16 ans, succède à Marieke Vervoort lauréate l'an dernier, et, avec 320 points, devance deux autres champions paralympiques à Rio, Florian Van Acker, médaille d'or en tennis de table également, 2e avec 282 points, et Peter Genyn, double champion olympique en chaise roulante en athlétisme, 3e avec 273 points.

Laurens Devos a marqué les esprits aux jeux Paralympiques. Il a d'ailleurs été récompensé à Doha du trophée de la Fédération internationale de tennis de table (ITTF) réservé à la star masculine de l'année en ping handisport.

Laurens Devos a en effet été cet été une des révélations du team belge engagé aux Jeux Paralympiques. Il y a remporté l'or dans sa catégorie (classe 9), ce qui avait fait de lui le plus jeune champion paralympique que le tennis de table ait connu.


Nafi: "C'est chouette"

Nafissatou Thiam était très contente d'avoir récolté, déjà pour la deuxième fois de sa carrière après 2014, le titre de Sportive de l'année. Mais l'heptathlonienne, 22 ans, championne olympique, était surtout contente pour son entraîneur, Roger Lespagnard, élu coach de l'année.

"Je suis peut-être même encore plus heureuse pour lui que pour moi", a confié la Namuroise. "Il le mérite amplement. Cela fait déjà tellement d'années que l'on travaille ensemble. C'est une belle histoire. On s'est construit ensemble en fait. Il est avec moi depuis mes 14 ans, il m'a fait progresser dans toutes les disciplines. J'ai déjà reçu beaucoup de prix, pas seulement cette année, mais lui pas, alors que l'on travaille tous les jours ensemble. Il m'apporte son expérience et pour lui c'était quelque chose de nouveau de pouvoir entraîner une fille, jeune en plus. Cela lui changeait des messieurs, plus âgés déjà. On est une équipe, il n'y a pas que l'athlète et c'est une belle récompense pour lui. On récompense souvent les sportifs, mais il y a les gens autour et il mérite vraiment".

Championne olympique à l'heptathlon à Rio, Nafi Thiam veut continuer dans une discipline qui ne lui apporte que du bonheur.

"Je réalise l'impact de cette médaille d'or. C'est toujours aussi énorme car je ne m'attendais pas à pouvoir le faire. Maintenant, 2016 a été exceptionnelle, mais je regarde l'avenir, il y a encore de nombreuses saisons. Je sais que ce sera très difficile de faire aussi bien, mais je travaille dur pour y arriver. Là je vais partir 3 semaines en janvier à Tenerife pour préparer la saison avec comme objectif principal pour 2017 les Mondiaux à Londres (début août), tout le reste, ce sera de l'entraînement pour être prête pour cela. C'est chouette de recevoir ce genre de trophées. Une soirée comme celle-ci met le sport en lumière et chaque trophée que je reçois est une récompense pour le travail accompli. C'est chouette !"


Roger Lespagnard: "Ce que fait Nafi est exceptionnel"

Roger Lespagnard était très heureux bien sûr d'avoir été choisi comme le Coach de l'année 2016, quelques instants avant de voir sa protégée, Nafi Thiam, recevoir le titre de Sportive de l'année pour la 2e fois de sa carrière, samedi à Bruxelles.

"C'est mon deuxième trophée", a reconnu ce Liégeois de 70 ans qui s'occupe depuis 9 ans de Nafissatou Thiam. "J'avais reçu le Spike d'Or en 1969. J'ai fait trois jeux Olympiques aussi (à Mexico 1968, Munich 1972 et Montréal 1976, ndlr), dont les premiers à 21 ans, mais j'étais 15e. Là, Nafi n'a que 22 ans et elle est déjà première. Je lui souhaite donc de faire encore une 2e fois, puis une 3e fois les jeux Olympiques, mais en gardant la première place. Cela fait 47 ans que j'entraîne et j'ai acquis beaucoup d'expérience. Cela a servi à de nombreux athlètes, et donc à Nafi aussi. Ce qu'elle fait est vraiment exceptionnel. Elle travaille beaucoup, je n'aurais pas pensé qu'elle puisse gagner l'or. J'avais tablé entre la 3e et la 7e place (qui aurait été, c'est vrai, une déception), mais nous avons bien travaillé pour corriger les erreurs et je sais qu'elle a encore une grandd marge de progression."