Omnisports Au RFCL Athlétisme, on est très fier de tous les succès de Nafi Thiam.

À Liège, les succès de Nafi Thiam suscitent un réel engouement. Les sportifs en herbe rêvent de connaître la même réussite et veulent s’inscrire dans le même club qu’elle, le RFCL Athlétisme. "Avant son titre olympique, en 2016, nous comptions plus ou moins 450 affiliés et, aujourd’hui, nous en sommes à 720. Les inscriptions vont bientôt reprendre et je ne doute pas que son titre mondial va encore booster les arrivées…", explique son président, Michel Faway. "Selon moi, elle a le même impact sur son sport qu’une Justine Henin ou un Jean-Michel Saive précédemment. Comme tout bon club, nous mettrons en avant les résultats incroyables de Nafi . Elle est une merveilleuse locomotive pour nous."

Les jeunes qui viennent suivre les stages estivaux aimeraient connaître une trajectoire identique. "Mais les débutants ne choisissent pas leur discipline, c’est une décision qui revient aux entraîneurs. Nous essayeront de faire naître de nouveaux ou nouvelles Nafi , même si on sait que ça n’arrivera pas chaque année."

L’ensemble du club compte bien honorer sa championne. Une réception est d’ores et déjà programmée avec le gouverneur de la province de Liège, le bourgmestre, le recteur de l’université et les représentants de son club. Nafi Thiam, malgré son succès, est fidèle à son entité liégeoise. "C’est une merveilleuse représentante pour nous car elle est intelligente, disponible et modeste. Elle prouve également qu’il est possible de mêler sport de haut niveau et études universitaires, ce qui est assez rare", poursuit le Président. "Lorsqu’elle s’entraîne dans nos installations, il faut être attentif pour la reconnaître tant elle est est simple. Elle est toujours prête à discuter avec nos autres membres et nous n’avons pas eu besoin de mettre en place des mesures particulières pour qu’elle reste chez nous. Elle paye même encore une cotisation annuelle, qui doit tourner autour des 170 euros. Je me souviens qu’après son succès olympique, nous l’avions invitée pour l’honorer et je l’avais retrouvée au milieu de la buvette, en training, en train de manger un cornet de pâtes avec ses copines. C’est marrant quand on connaît son statut de star mondiale. Mais c’est tout Nafi , ça."