Omnisports

Nafissatou Thiam a officiellement reçu son trophée du Mérite sportif lors d'une cérémonie organisée jeudi après-midi à l'hôtel de ville de Bruxelles, en présence d'anciens lauréats, d'autres médaillés olympiques et de la princesse Astrid. 

Devant un parterre d'anciens lauréats tels que Paul Van Himst, Jean-Marie Pfaff, Ingrid Berghmans ou encore Gella Vandecaveye, le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur a été le premier à rendre hommage à la championne olympique. A Rio, au terme de "deux journées de folie et d'émotion, vous avez forgé un véritable exploit", a-t-il commenté, ajoutant que la Namuroise, qui combine études et sport de haut niveau, constituait "un exemple pour la jeunesse belge".

Yvan Mayeur a par ailleurs profité de l'occasion pour annoncer le soutien officiel de la Ville à la candidature de Paris pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2024. "Il s'agit d'une candidature innovante et respectueuse de valeurs", dont l'issue favorable pourrait "rayonner" sur Bruxelles, a-t-il affirmé.

Semblant quelque peu impressionnée par tant d'égards, Nafi Thiam a répété qu'elle ne s'attendait certainement pas, en partant pour le Brésil, à revenir avec l'or autour du cou. "J'allais chercher des records, ce n'est qu'à la fin que j'ai pris conscience que je pouvais réaliser une très grande performance, même si la fatigue commençait à s'accumuler. Ce furent trois journées magiques, je n'en ai vraiment réalisé l'ampleur qu'en rentrant."

Celle qui succède aux Belgian Tornados du relais 4x400m - et devient la 19e athlète à décrocher le Mérite sportif - sait qu'elle sera désormais regardée de plus près. "Je ne vais donc pas me rajouter de pression supplémentaire. Je vais penser davantage à mes performances qu'aux podiums. Et à reprendre le cours normal de mon cursus universitaire, ce qui a été difficile avec les nombreuses sollicitations de ces derniers mois."

D'autres médaillés olympiques et paralympiques de Rio ont été mis à l'honneur, comme Laurens De Vos (tennis de table), Pieter Timmers (natation), Tanguy Cosyns (hockey) ou encore Joachim Gerard (tennis).

La lauréate a indéniablement fait l'unanimité parmi les personnalités présentes, au premier rang desquelles figurait Kim Gevaert. "Il n'y a pas eu de discussion au sein du jury", souligne l'ancienne sprinteuse. "Sa performance était exceptionnelle, même s'il y en a eu d'autres cette année. Je suis très fière d'elle, c'est une ambassadrice de rêve pour l'athlétisme, elle est intelligente et très mature pour ses 22 ans. C'est une chance pour l'athlétisme belge de l'avoir, elle fait rêver les jeunes et leur donne envie de se lancer."

L'ancien décathlonien Frédéric Xhonneux, qui officiait comme consultant à Rio, était aux premières loges pour assister à l'exploit de la Namuroise. Il a été particulièrement impressionné par sa capacité à se remobiliser après chaque épreuve. "Tout lui a réussi, mais ça n'a pas été un long fleuve tranquille pour autant. Sur son premier essai à la longueur, elle mord d'un mètre. Au javelot, elle se blesse au coude. Mais elle a eu cette faculté de gérer ses émotions malgré la perspective d'un résultat exceptionnel. On a pu à ce titre voir qu'elle ne ment pas quand elle répète inlassablement qu'elle se préoccupe plus de ses performances et de battre ses records que des médailles."

Celui qui s'occupe désormais de l'association Brussels Athletics estime qu'il sera peut-être difficile pour la championne olympique de dépasser la barre des 6.810 points établie à Rio. "Je ne doute pas qu'elle puisse encore progresser dans chaque discipline, même à la hauteur (dont elle a battu le record du monde dans un heptathlon lors des Jeux), mais ce total en un seul concours ne sera pas aisé à réitérer. Ceci dit, elle pourrait encore gagner beaucoup de médailles avec moins de points."

Frédéric Xhonneux pense que le succès de Nafissatou Thiam tient notamment à sa manière d'envisager son sport, "qu'elle aime mais sans être obnubilée. Elle fait des études et elle s'entraîne par exemple encore avec ses amis de Liège dont le but n'est pas d'aller aux Jeux, mais juste de s'améliorer et de prendre du plaisir".