Omnisports

Les Chicago Bulls l'ont emporté 105 à 94 face à Toronto Raptors lors des rencontres disputées mardi dans le championnat professionnel nord-américain de basket (NBA) alors que Cleveland Cavaliers, malgré l'absence de Kevin Love, s'est imposé.

Les Bulls n'ont eu aucun mal à se défaire de Toronto avec le concours notamment de Jimmy Butler (19 pts, 12 assists) pour son retour. Taj Gibson (14 pts) et Doug McDermott (20 pts) ont été à l'aise aussi. Battus pour la troisième fois consécutive, les Raptors n'ont remporté que quatre de leurs quinze derniers matches et reculent de trois places dans la Conférence Est derrière Atlanta. Chicago se rapproche d'un bilan équilibré (27 victoires, 29 défaites) et reste 7e.

Absent pour les six prochaines semaines en raison d'une opération au genou gauche, Kevin Love n'a pas manqué aux Cleveland Cavaliers, vainqueurs chez les Minnesota Timberwolves (108-116), avec le précieux concours de LeBron James (25 pts, 8 rbds, 14 assists) et Kyrie Irving (25 pts, 7 assists). Titularisé en l'absence de Love, Channing Frye a également apporté sa contribution rajoutant 21 pts (10 rbds) pour contrarier l'excellent d'Andrew Wiggins (41 pts) en face.

Leader à l'Est avec 38 victoires (pour 16 défaites), Cleveland possède deux victoires de plus que Boston et un match joué en moins (36 victoires, 19 défaites). Avant le break du All-Star, la franchise de l'Ohio va recevoir Indiana pour une rencontre qui promet.

Dans la troisième rencontre de la soirée, Sacramento Kings est allé s'imposer sur le fil à Los Angeles Lakers 96 à 97 avec notamment un brillant DeMarcus Cousins (40 pts, 12 rbds, 8 pds), intenable dans le quatrième quart temps. Il aura inscrit 17 points dans la dernière ligne droite pour offrir une 4e victoire de rang aux Kings. En face Lou Williams pourtant en verve avec 29 points au compteur n'a pu convertir le tir de loin à 9 secondes du terme pour renverser la donne.

Avec un bilan de 24 victoires pour 32 défaites, Sacramento, 9e à l'Ouest, peut espérer concurrencer Denver (25 victoires, 30 défaites, 8e). Ce n'est pas le cas des Lakers, bloqués à la 14e place à l'Ouest (19 victoires, 38 défaites).