Omnisports

Dépeinte par de nombreux observateurs comme la grande favorite de la finale des barres asymétriques, Nina Derwael a parfaitement tenu son rang, ce vendredi, à l'Aspire Dome de Doha, en remportant le premier titre mondial de l'histoire de la gymnastique belge. 

Au lendemain de sa très belle quatrième place dans le concours général, où elle a manqué le podium pour 0.033 point, la jeune femme de 18 ans, double championne d'Europe de la spécialité, a résisté à la pression et, en pleine confiance, a exécuté un programme remarquable dont le degré de difficulté (6.500) était le plus élevé parmi les huit finalistes. Son résultat : 15.200 ! Notre compatriote a devancé l'Américaine Simone Biles (14.700) et l'Allemande Elizabeth Seitz (14.600).

Il s'agit de la deuxième médaille remportée par Nina Derwael aux Championnats du Monde après le bronze décroché l'an dernier à Montréal. Ce samedi, Nina Derwael doit encore disputer la finale de la poutre, la troisième pour laquelle elle s'est qualifiée à Doha. Un agrès où elle s'était emparé de la médaille d'argent lors des derniers Championnats d'Europe.


À noter qu'une heure avant la finale des barres asymétriques, l'Américaine Simone Biles avait remporté le 13e titre mondial de sa carrière, au saut, qui est aussi le premier à cet agrès (15.366 pts). La quadruple championne olympique a devancé la Canadienne Shallon Olsen et la Mexicaine Alexa Moreno.