Ostapchuk devrait faire appel de sa disqualification pour dopage

AFP Publié le - Mis à jour le

Omnisports L'athlète bélarusse Nadzeya Ostapchuk, qui a été déchue de son titre de championne olympique du lancer de poids pour dopage, a déclaré lundi qu'elle était prête à faire appel de la décision du Comité International Olympique (CIO).

"Bien entendu nous allons nous battre contre cette décision mais nous devons d'abord étudier pour quoi et contre qui nous allons protester" a déclaré la Bélarusse de 31 ans à Radio Liberty.

Ostapchuk a également ajouté qu'elle aurait besoin de temps pour collecter davantage d'informations sur le dossier avant de prendre une quelconque décision.

Plus tôt, lundi, le CIO avait annoncé qu'Ostapchuk avait été contrôlée positive à deux reprises à la méténolone, un anabolisant interdit. C'est la première médaillée des Jeux de Londres à être contrôlée positive.

Dans un communiqué le CIO a annoncé que l'athlète bélarusse avait été "disqualifiée, exclue des Jeux Olympiques et déchue de sa médaille d'or olympique".

Le titre olympique revient à la Néo-Zélandaise Valerie Adams, initialement deuxième du concours, tandis que la Russe Yevgeniya Kolodko récupère l'argent et la Chinoise Lijiao Gong, le bronze.

Ostapchuk, championne du monde en 2005 avait remporté à la surprise générale la médaille d'or avec un jet à 21,36 m, loin devant la grande favorite Adams (20,70 m), triple championne du monde et invaincue depuis deux ans.

La Bélarusse participait à ses 3e jeux Olympiques, à Londres. Médaillée de bronze en 2008 à Pékin, elle avait pris la 4e place à Athènes en 2004.

Publicité clickBoxBanner