Omnisports

LENZERHEIDE La Suédoise Anja Paerson et la Croate Janica Kostelic ont été les vedettes dimanche à Lenzerheide d'un suspense qui a choisi la première, à l'issue du slalom géant, ultime épreuve des finales de la Coupe du monde dames. La Scandinave a conservé le grand globe de cristal avec seulement 3 points d'avance sur la skieuse de Zagreb au total des 33 épreuves.

«C'est étrange de gagner de cette manière, quand vous terminez à la 17e place. Au départ de la première manche, j'ai peut-être été perturbée par la cérémonie de remise des prix du slalom messieurs. Mais j'ai aussi mal skié dans la seconde», a expliqué Paerson, bientôt 24 ans.

«J'aurais préféré perdre de 100 points. Mais ma déception est atténuée quand je pense que, blessée et malade, je n'avais même pas pu courir la saison dernière», s'est consolée Kostelic, 23 ans.

Le sort de la confrontation a tenu à peu de chose, et surtout à quelques figurantes. Il a fallu que l'Allemande Martina Ertl réussisse le meilleur temps de la seconde manche pour occuper finalement la 7e place, 9 centièmes devant la triple championne olympique. Ou encore que l'Autrichienne Renate Goetschl réalise son meilleur géant de la saison (5e). Et, in fine, que l'Espagnole Maria Jose Rienda Contreras, qui avait décroché sa première victoire de Coupe du monde à Are (Suède), le 20 février, confirme son moment de grâce en précédant la Finlandaise Tanja Poutiainen, de 30 centièmes, et l'Autrichienne Nicole Hosp, de 51 centièmes.

Poutiainen, assurée depuis plusieurs semaines du globe de cristal de slalom, a ravi celui du slalom géant à Paerson. Ce qui lui donne des idées de polyvalence la saison prochaine pour rivaliser avec Paerson et Kostelic, désormais à égalité avec 2 victoires chacune au général de la Coupe du monde.

«Cette saison, j'ai dû me battre jusqu'au bout. C'est vrai que, dans les disciplines techniques, je n'ai pas retrouvé ces moments où vous ressentez que tout s'enchaîne parfaitement», a reconnu la Suédoise.

Miller dès samedi

Chez les messieurs, où tout était consommé depuis la veille et la deuxième place en géant de Bode Miller (derrière l'Autrichien Stephan Goergl) assurant la victoire au général de l'Américain, 22 ans après son compatriote Phil Mahre, l'Autrichien Mario Matt a renoué avec la victoire en slalom. Etonnamment réactif malgré son gabarit (1,94 m), le skieur de l'Arlberg (ouest) a ainsi conquis sa 5e victoire - toutes en slalom - de Coupe du monde.

Après sa médaille d'or aux Mondiaux de St Anton, à quelques kilomètres de chez lui, Matt (bientôt 26 ans) avait disparu du premier groupe à cause de deux blessures, à une clavicule notamment, qui avaient nécessité de longues périodes de convalescence.

© Les Sports 2005