Omnisports La Belgique s'était déplacée à Bahreïn avec ambition en fin de semaine dernière. L'équipe de Pierre Arnould espérait en effet y accrocher une médaille lors du Championnat du monde junior d'endurance. Elle est finalement rentrée bredouille mais non sans plusieurs satisfactions. «Près de 140 chevaux et 30 nations ont pris part à la compétition. Au niveau du classement par équipe, nous terminons cinquième. Au niveau du classement individuel, notre meilleur cheval se hisse à la quatrième place. Il s'agit d'un bilan très positif même si le fait de ne pas ramener de médaille constitue une petite déception.»

Des six cavaliers alignés au départ de la course côté belge, seuls trois ont achevé les 120km. Eliminés lors des contrôles vétérinaires intermédiaires, Julien Delcourt (Ranin), Olivia Ledent (Krizalia des Iviers) et Candice Leroy (Epson de la Bruskaie) n'ont pu aller au bout de leur compétition, au même titre que 65 autres paires! «Nous avons «roulé» à fond, poursuit Pierre Arnould. Les cavaliers ont donné le meilleur d'eux-mêmes mais le niveau devient de plus en plus élevé. Les pays du Moyen-Orient ont des moyens illimités, l'équipe française est pour sa part supportée par l'Etat. Ses cavaliers sont déjà professionnels!»

La Belgique a finalement échoué derrière l'Australie, championne du monde, la France, le Brésil et Bahreïn. Une performance de choix vu les circonstances. «Un de nos trois chevaux éliminés est tombé malade durant le trajet... Pour le reste, il s'agissait d'une course très exigeante car sans relief. C'était du galop du début à la fin. Les chevaux devaient avoir un bon moral car ce n'était que des longues lignes droites de 15 km. En plus, nous repassions souvent par le même endroit...»

La performance du jeune Anversois Toon Van Den Troost (15 ans) - qui termine quatrième et premier européen - et de sa jument Tinnie n'en est que plus remarquable. «Elle est même extraordinaire, surenchérit le chef d'équipe belge. Tinnie a terminé la dernière boucle à fond et était toujours aussi fraîche sur la ligne d'arrivée. J'aurais peut-être dû demander à Toon d'accélérer plus tôt... Toutefois, la médaille n'est peut-être pas totalement perdue si on en croit la rumeur. Il semblerait en effet qu'un des trois premiers ait été contrôlé positif. Nous attendons la confirmation...»

En attendant, quoi qu'il arrive, le bilan 2005 de la Belgique est entièrement positif: une médaille de bronze à Dubaï lors du championnat du monde senior, une victoire dans l'épreuve de la Coupe des Nations à Aix-la-Chapelle, deux titres de champions d'Europe à Compiègne et cette dernière performance à Bahreïn. «Hélas! nous avons vendu six chevaux de très haut niveau cette année. Nous avons heureusement encore le potentiel pour briller lors des jeux équestres mondiaux en 2006.»

© Les Sports 2005