Pourquoi ne courrait-on pas pieds nus ?

V. Van Vyve Publié le - Mis à jour le

Omnisports

Les chaussures sont-elles utiles, voire primordiales, à la course à pied ? A en voir les athlètes parcourant les rues de Londres ou les amateurs de jogging sillonnant nos parcs, on répondrait que oui. A en voir le nombre de modèles de chaussures de course et le marketing qui entoure ce vaste marché, on répondrait, à nouveau, que oui ! A en croire notre propre expérience, on aurait tendance à acquiescer.

Mais telle ne serait par contre pas la réponse des Barefoot runners, groupe ayant vu le jour aux USA en 2009 et qui s'étend en Europe. Eux, leur truc, c'est la course à pieds nus. Sans chaussures, la liberté de mouvement leur permet un "retour aux sources", motivent-ils.

Selon des expériences réalisées, le pied, lorsqu'il est dépourvu de chaussure de course, est posé différemment sur le sol, modifiant la foulée. Ainsi, ce sont sur les parties plus charnues de la plante et non sur le talon que nous prendrions appui. La foulée étant, quant à elle, plus courte mais plus fréquente, relaie lemonde.fr.

Bémol pour la chaussure : des semelles renforcées au niveau du talon peuvent augmenter les tensions dans les hanches et les chevilles. Les pieds nus engrangent par contre des points puisque ce choix permet d'éviter les ampoules et diminue le risque de tendinite.

Pourquoi chaussons-nous dès lors des baskets ? Courir pieds nus ne s'improvise pas. C'est davantage une question d'habitude puisqu'il faut laisser le temps à la corne de se créer afin de protéger, de manière naturelle, le pied. Les marques de sport l'ont d'ailleurs bien compris puisqu'elles ont créé des modèles de chaussures "minimalistes". Pas-à-pas vous pourrez supporter la tension de la course à pieds nus !

Et ce n'est pas Abebe Bikila qui vous contredira ! L’Éthiopien avait remporté l'épreuve du marathon lors des Jeux olympiques à Rome en 1960, effectuant les 42,195 km à pieds nus !

Publicité clickBoxBanner