Omnisports

"Zangersheide... the place to be !" S'il est un peu facile, le slogan du domaine de Zangersheide a toutefois le mérite d'être clair mais probablement aussi d'être... correct. Tout au moins ce week-end puisqu'au traditionnel championnat du monde des jeunes chevaux est exceptionnellement venu se greffer le championnat de Belgique de saut d'obstacles.

C'est en effet à Lanaken - dans la propriété de Léon Melchior, le père de Judy-Ann - que sera dévoilée l'identité du successeur de Koen Vereecke, lequel aurait en principe dû remettre sa couronne à Kapellen, à la mi-mai. "Nous avons malheureusement connu un problème avec le terrain", précise Ingmar De Vos, le secrétaire général de la Fédération royale des sports équestres. "En commun accord avec les cavaliers, nous avions décidé de ne pas disputer le championnat de Belgique et de le déplacer à une date ultérieure. Ce geste, nous l'avons posé dans l'intérêt du sport..."

Il restait toutefois à déterminer une nouvelle date ainsi qu'un nouveau site puisqu'il était entendu que Kapellen ne serait pas reconduit cette année. "Nous avons d'abord cherché une date à laquelle la concurrence n'était pas trop importante. Il s'est avéré que le dernier week-end de septembre était le meilleur moment pour organiser ce championnat de Belgique", poursuit Ingmar De Vos qui a alors lancé un appel à candidature. "Nous avons reçu plusieurs dossiers (Wisbecq, Moorsele...) et nous avons tranché sur base de la qualité du terrain et de l'organisation."

Le choix de Zangersheide n'étonnera finalement personne puisque le domaine de Lanaken, planté à la frontière belgo-néerlandaise, offre tous les gages de qualité et d'expérience au plus haut niveau. "La commission de jumping de la fédération a tranché en faveur de Zangersheide. Il faut dire que le championnat de Belgique profite à Lanaken de l'envergure du championnat du monde des jeunes chevaux."

De là à proclamer Zangersheide "the place to be", il n'y a qu'un pas que certains ont franchi sans la moindre difficulté. Il faut admettre que - outre les cracks mondiaux de demain - c'est tout le gratin belge du saut d'obstacles qui y a posé ses valises. "C'est normal puisque nous avons choisi une date dans le calendrier international qui permettait à nos meilleurs cavaliers de se déplacer."

Sauf catastrophe, c'est donc bien dimanche, à Zangersheide, que sera connue l'identité du successeur de Koen Vereecke, sacré à Kapellen en 2006 et qui a vu son sacre prolongé de quelques mois. Jos Lansink, champion du monde et vice-champion d'Europe, figure parmi les principaux favoris au même titre que Ludo Philippaerts, Dirk Demeersman, Judy-Ann Melchior et autre Patrick Mc Entee.