Reste à confirmer...

Christian Simonart Publié le - Mis à jour le

Omnisports

En trois semaines, les huit pays de la "Top League" viennent de disputer les trois premières manches du circuit des Coupes des nations à La Baule, Rome et St-Gall. L’heure est désormais à la récupération puisque la prochaine étape est prévue dans quatre semaines, à Falsterbo. Le moment est donc idéal pour tirer les premiers enseignements de cette édition 2011 en compagnie du Suisse Philippe Guerdat, le chef d’équipe belge.

Les bonnes surprises : Avec deux victoires successives à Rome et St-Gall et un total de 23,50 points, les Pays-Bas occupent actuellement la tête du classement provisoire de la "Top League" avec trois longueurs d’avance sur l’Irlande (19 points).

"Aussi bien les Pays-Bas que l’Irlande doivent encore se qualifier pour les Jeux olympiques et cela passe obligatoirement par un bon résultat au championnat d’Europe, en septembre. Ces deux nations doivent donc engranger un maximum de points en début de saison pour ensuite pouvoir se concentrer sur Madrid. La domination des Pays-Bas ne constitue cependant pas une surprise. De nouveaux couples sont arrivés à maturité chez eux et cela se remarque au ranking mondial où ils sont très bien représentés dans le Top 50. Les Pays-Bas auront toujours une bonne équipe."

Les mauvaises surprises : Pour sa première saison en Top League, le Danemark connaît des débuts difficiles comme en témoigne sa dernière place au classement de la Top League. Plus surprenant, le classement de l’Allemagne et de la France qui, à deux, ont remporté les cinq dernières éditions du circuit.

"La dernière place du Danemark n’est pas vraiment une surprise" pour le chef d’équipe belge, Philippe Guerdat. "Tout le monde savait que cela allait être difficile pour eux. La France et l’Allemagne sont dans une situation difficile mais tout peut aller très vite dans les deux sens. La France utilise les mêmes couples que l’année passée mais la chance n’est pas de leur côté actuellement."

La Belgique : Pour son retour en "Top League", l’équipe belge de saut d’obstacles fait mieux que se défendre. Deuxième à La Baule et à Rome, elle a juste presté moins bien à St-Gall mais est bien accrochée à sa troisième place au général.

"On nous a volé une victoire à La Baule, sans quoi nous aurions trois unités de plus à l’heure actuelle. La semaine passée, à St-Gall, les chevaux étaient tous fatigués. Trois concours de ce niveau d’affilé, cela laisse des traces. Pour le moment cela se passe bien mais il ne faudrait pas connaître trop de problèmes car nous n’avons pas beaucoup de couples de réserve. Philippe Le Jeune et Vigo d’Arsouilles sont nos meilleurs atouts depuis le début de la compétition mais il faut ménager Vigo. Ce sera le cas d’ici à Aix-la-Chapelle, mi-juillet."

Publicité clickBoxBanner