Omnisports

Samuel Sanchez est le nouveau champion olympique de la course sur route en cyclisme. Le coureur espagnol a devancé, au sprint, ses compagnons d'échappée, dont le vétéran italien, Davide Rebellin, 2e, et l'étonnant Suisse, Fabian Cancellara, troisième. Ces trois hommes étaient encore accompagnés du Russe Kolobnev (4e), d'Andy Schleck, sans doute le plus costaud de la course, mais qui doit se contenter de la 5e place, et de Michael Rogers.

Une poignée de secondes après l'arrivée victorieuse de Sanchez, Mario Aerts a terminé dans le sillage du Colombien Botero, obtenant ainsi une belle huitième place. Aerts a été le meilleur des coureurs belges, mais on soulignera que Jurgen Van den Broeck a animé une longue échappée d'une trentaine de coureurs et que Johan Van Summeren a crânement sa chance à 50 km de l'arrivée. Monfort, lui, a déçu, quittant prématurément l'épreuve. On découvre ci-dessous ses premières déclarations.

La course fut particulièrement éprouvante comme on l'avait annoncé, d'autant qu'elle fut lancée relativement tôt. Un groupe de 27 coureurs s'était dégagé avant que l'épreuve n'arrive sur le circuit local et sa redoutable ascension menant à la Grande Muraille. Dans ce peloton figurait quelques très bons coureurs comme Sastre, le dernier vainqueur du Tour, Bruseghin, Kirchen, Voigt, Valjavec mais aussi Jurgen Van den Broeck côté belge. Le peloton des favoris s'est méfié et ce groupe a été rejoint dans les circuits locaux.

Le match Espagne-Italie a alors connu des moments intenses. Dans l'ultime boucle, un petit commando s'est dégagé. Alors que Bettini et Valverde étaient piégés, Rebellin et Sanchez, résistant à un excellent Andy Schleck voyaient leurs chances grimper. Aerts était également de la fête jusqu'à ce que le Luxembourgeois accélère à nouveau, n'admettant plus que Sanchez et Rebellin à ses côtés. Kolobnev et Rogers, mais surtout Cancellara revenu comme une balle de l'arrière, parvinrent à rejoindre le trio sous la flamme rouge. Au sprint, le dernier mot fut pour l'Espagnol qui succède ainsi à Paolo Bettini au palmarès de l'épreuve olympique.

Sanchez, une valeur sûre

Samuel Sanchez est depuis quelques années une valeur sûre du cyclisme mondial. A 30 ans, il a déjà remporté une course de la Coupe du monde, le Championnat de Zurich, de nombreuses étapes dont 3 lors de la Vuelta 2007 qu'il avait achevée en 3e position. En juillet dernier, il s'était classé 7e du Tour de France.