Omnisports

Impossible de louper Seppe Smits. Cheveux longs qui sortent à l’arrière du bonnet à l’effigie de son sponsor, l’Anversois symbolise la vision populaire d’un snowboardeur pro. Mixant néerlandais et anglicismes de snowboardeur (pow, jumps, grips, etc.), il s’est confié au moment de débuter la compétition de Slopestyle (dans la nuit de vendredi à samedi) où, sans le dire, il vise la médaille.

>Les chiffres dingues de Seppe Smits

> Sa blessure: "J’ai senti mon genou deux fois ce mercredi"

> Les risques: "Non, je ne suis pas fou"

> Les sensations: "Le temps s’allonge dans les airs"