Omnisports

Avec l’absence de l’homme le plus haut de l’histoire, le perchiste Renaud Lavillenie, les championnats du monde en salle d’athlétisme seront l’occasion de mettre à l’honneur d’autres visages, comme celui de l’Ethiopienne Genzebe Dibaba, de vendredi à dimanche à Sopot en Pologne.

Sans Bolt, qui ne fait jamais de salle, Lavillenie, blessé, ou encore Rudisha, Farah, Tamgho et bien d’autres, le rendez-vous pourrait verser vers un aimable week-end de villégiature, bercé par le cadre agréable de Sopot, charmante station balnéaire posée sur les bords de la Baltique à deux pas des chantiers navals de Gdansk où le Solidarnosk de Walesa a vu le jour au début des années 80.

Etape cruciale

A un an des Mondiaux de Pékin, et à deux seulement des prochains Jeux de Rio, Sopot est une étape cruciale à mi-chemin de l’olympiade. Si Lavillenie a été l’athlète masculin de ce début de saison, c’est à l’Ethiopienne Genzebe Dibaba que revient ce statut chez les femmes.

En deux semaines, l’athlète de 23 ans a successivement établi les nouveaux records du monde indoor du 1500 m (3:55.17) et du 3000 m (8:16.30). Elle se concentrera sur le 3000 m à Sopot.

"Cette année est extrêmement belle, je n’espérais pas ces records, simplement aller vite. Il y a deux ans j’ai gagné les Mondiaux indoor sur 1500 et je voulais doubler 1500-3000 m cette année. Mais les épreuves tombent la même journée donc je me suis concentrée sur le 3000 m", a-t-elle déclaré.

Le sprint féminin sera à l’honneur avec la présence de Shelly-Ann Fraser-Pryce, la Jamaïcaine de poche (1,52 m) qui avait réalisé le triplé - comme Bolt - aux Mondiaux de Moscou l’été dernier (100, 200, 4x100 m).

L’attention se portera pour d’autres raisons sur sa compatriote Veronica Campbell-Brown, dont ce sera le retour à la compétition après un an d’absence et un contrôle positif à un diurétique en mai 2013. "Elle a été contrôlée positif, elle a accepté la suspension, mais la décision prise ne la satisfaisait pas. Le TAS lui a donné raison, le TAS l’a qualifiée, elle court ici, on lui souhaite beaucoup de succès, c’est tout ce que nous pouvons dire", a réagi le président de l’IAAF Lamine Diack.

L’Australienne Sally Pearson, championne olympique du 100 m haies, sera de la partie sur 60 m haies, tout comme le décathlonien Ashton Eaton, recordman du monde, qui a annoncé qu’il se concentrerait cet été sur le 400 m haies.

Le visage de Blanka Vlasic est lui bien connu, mais après avoir loupé les JO-2012 et les Mondiaux 2013 sur blessures, la Croate tentera de se rappeler au bon souvenir des grands championnats. (AFP)