Omnisports Le Jamaïcain se retirera définitivement ce samedi. Avec l’or du 4x100 m ?

Les sprinters jamaïcains ne sont pas au mieux depuis l’entame de ces Championnats du monde : pas d’or mondial sur 100 m, ce qui n’est plus arrivé depuis 2005; une championne olympique de l’épreuve-reine qui se liquéfie en finale; pas de finaliste masculin sur 200 m (là encore, une première depuis douze ans). Cette 16e édition des Mondiaux ne laissera pas un souvenir impérissable à la patrie d’Usain Bolt, et ce, même si Omar McLeod a quand même été en mesure de remporter le titre mondial sur 110 m haies.

"Oui, le sprint jamaïcain a un problème", a reconnu Yohan Blake, quatrième du 100 m, mais incapable de se hisser dans le Top 8 sur 200 m.

Ce samedi, les sprinters au maillot jaune et vert se voient proposer l’occasion de redorer quelque peu leur blason et d’offrir à Usain Bolt une sortie digne de son rang de légende. "Le 4x100 m, c’est une épreuve dont je me sens proche sentimentalement", a expliqué Bolt, qui a néamoins dû rendre sa médaille d’or des JO 2008 après le contrôle positif de Nesta Carter.

Mais attention, les Américains ont montré dans les courses individuelles qu’ils avaient les crocs et rêvaient d’épingler une fois de plus le "great man" à leur tableau de chasse.

Fin de la domination jamaïcaine ?

Si ces deux nations rivales s’éviteront en séries, il revient aux Jamaïcains, champions olympiques en titre, d’être à la hauteur dès le matin ! Ils disputeront, en effet, l’une des trois places qualificatives à Antigua, à la Chine, au Canada et à l’Allemagne notamment. Raison pour laquelle Usain Bolt, qui s’est montré particulièrement discret tout au long de la semaine (s’affichant à une reprise chez son équipementier et sur les réseaux sociaux en compagnie de sa garde rapprochée), ne s’épargnera pas en vue d’une finale éventuelle…

"Je sais que je dois faire mieux que ce que j’ai montré pour l’instant, admet Yohan Blake, légèrement contrarié par une douleur à la cuisse. Je suis le Jamaïcain le plus rapide cette année et je dois absolument faire valoir mes qualités au cours de ce relais. Usain va nous quitter après cette journée, nous avons une grosse pression sur les épaules, mais nous pouvons le faire."

Opposés aux Britanniques dans la première série, les Américains, ceci dit, nous ont parfois habitués à des choses étonnantes et à des passages de témoin hasardeux. Emmenés par Justin Gatlin et Christian Coleman, pourront-ils briser la domination jamaïcaine ?