Wathelet loupe le coche

Christian Simonart Publié le - Mis à jour le

Omnisports

La 19e édition du Jumping international de Liège a vécu une belle apothéose, dimanche, dans des Halles de Foire qui affichaient "complet" pour l’occasion. Luc Musette avait construit un parcours délicat pour cette dernière épreuve du concours. "Le premier jour, les difficultés étaient déjà présentes mais nous avions malgré tout eu dix-neuf cavaliers sans faute, ce qui est beaucoup", déclarait le chef de piste. "Pour cette dernière épreuve, et vu la qualité des cavaliers présents, j’avais monté un vrai parcours de Grand Prix. J’espérais dès lors entre huit et dix sans-fautes." Et le Bruxellois avait bien calculé Des cinquante cavaliers au départ, ils étaient finalement dix à sortir de piste sans pénalité. Parmi eux, quatre Belges : Kristof Cleeren (Blue Boy van Berkenbroeck), Jérôme Guéry (Waldo), Grégory Wathelet (Copin van de Broy) et Niels Bruynseels (Diamanthina). Tous les quatre terminaient malheureusement le barrage avec quatre points de pénalité et Grégory Wathelet pouvait nourrir de sérieux regrets avec une faute sur le dernier obstacle, alors qu’il était le plus rapide des dix concurrents. "On est toujours déçu quand on passe si près de la victoire mais d’un autre côté, une quatrième place dans un Grand Prix quatre étoiles, cela reste un excellent résultat", soulignait le cavalier liégeois, vainqueur de ce même Grand Prix en 2004.

Meilleur des "4 points", Grégory Wathelet échouait finalement au pied du podium derrière la Suissesse Janika Sprünger (Palloubet d’Halong), troisième, et les Français Eugénie Angot (Old Chape Time) et Patrice Delaveau (Orient Express HDC). C’est ce dernier qui s’est imposé avec cinq secondes d’avance sur le chrono de sa compatriote. "Orient était déjà sans faute le premier jour mais je n’avais pas joué le chrono dans le barrage pour le préserver pour le Grand Prix", racontait le cavalier français qui fut bien inspiré. "Orient a encore besoin de prendre de l’expérience en indoor mais je sais qu’en montant convenablement il terminera son parcours sans faute."

Au terme du Grand Prix, deux titres ont encore été décernés par les organisateurs. Celui du meilleur cavalier du concours est revenu au Britannique Guy Williams, très régulier durant trois jours, tandis que Grégory Wathelet a, lui, remporté le titre de meilleur cavalier belge du concours. Une belle récompense pour le Liégeois qui avait une pensée pour sa fidèle groom, Axelle, hospitalisée vendredi.

Publicité clickBoxBanner