Omnisports

Tanak et Toyota vers la victoire, crevaison pour Ogier retombé 7e, la chance pour Neuville en difficultés (4e) avec sa Hyundai.

Retombé quatrième à mi-journée de ce Rallye d'Allemagne, Thierry Neuville faisait la grimace à l'assistance de début d'après-midi. « L'auto ne fonctionne pas, on va rechanger le différentiel. Il est impossible de lutter contre les Toyota, » regrettait le pilote Hyundai ne parvenant même plus à suivre le rythme de son équipier Dani Sordo, auteur de trois meilleurs temps.

Certains craignaient que l'on assiste à un virage du championnat avec une perte sèche de six à neuf points mais surtout une perte de confiance.

Puis soudain, dans l'ES13 de Panzerplatte, coup de théâtre avec la crevaison de Sébastien Ogier pourtant plus menacé pour la 2e place et plus vraiment en position de revenir sur le leader Ott Tanak. « C'est toujours la loterie dans cette spéciale, » pestait le Français rétrogradé de la 2e à la 7e place. « Je ne sais même pas où j'ai crevé. Ce n'est pas bon pour le championnat. Maintenant je n'ai plus rien à perdre. Je vais prendre tous les risques. »

En signant le scratch dans l'ES14 il a montré la meilleure réaction possible et prouvé qu'il pouvait prétendre à un gros bonus demain dans la Power Stage. Ce qui pourrait lui permettre de limiter les dégâts au championnat.

A l'heure actuelle, 7ème, il perdrait six unités sur Thierry Neuville. Mais il ne pointe qu'à quelques dixièmes d'Andreas Mikkelsen dont il ne fera qu'une bouchée ce dimanche matin. De quoi réduire son handicap à quatre unités. A la régulière il lui sera impossible de remonter mieux que sixième. Mais impossible de dire dans quelle position finale va terminer Thierry. Si Jari-Matti Latvala gagne son duel face à Dani Sordo pour la 2e place (le pilote Hyundai le devance toujours de 8 dixièmes), l'Espagnol devrait recevoir la consigne d'offrir la 3e marche du podium à son équipier. Mais attention, pour cela Thierry devra encore résister lors des trois ultimes spéciales (dont deux de 29 km) au retour d'Esapekka Lappi, seulement sept grosses secondes derrière. « Il est difficile de savoir quoi faire dans ma position, de trouver le bon rythme, » déclarait un Neuville avouant une petite faute dans l'ultime spéciale. « Je pense un peu trop au championnat. »

Car la possibilité existe encore qu'il termine cinquième. Que fera en effet Hyundai si Sordo conserve sa 2eme place et que Thierry se fait passer par Lappi ? Renoncer à six points constructeurs et un podium pour en offrir trois de plus à Neuville? On en doute car le championnat des marques est prioritaire pour les Coréens. Notre compatriote va donc devoir continuer à se battre ce dimanche pour rester au moins devant le Finlandais en espérant que Latvala passe Sordo. Il pourrait alors finir sur le podium et prendre sept unités à Ogier moins sans doute quelques points que le Français grappillera lors de la Power Stage. Un scénario inespéré ce samedi midi.

On notera encore que la journée a bien été noire pour M-Sport qui a perdu Elfyn Evans, sorti de la route alors qu'il luttait pour la 4e place, tandis que Craig Breen, auteur d'un meilleur temps, est sorti de la route dans l'ultime chrono où il a perdu près d'une minute et demie en terminant avec une roue arrachée. De quoi faire rétrograder l'Irlandais au 9e rang.

Avec 43.7 d'avance sur Dani Sordo, Ott Tanak, lui, se dirige vers son deuxième succès consécutif après la Finlande, son deuxième aussi en Allemagne après 2017. Et si finalement c'était lui le principal rival de Thierry Neuville pour le titre mondial ?