Omnisports

Notre pays n'a pas été à la fête à l'occasion du 4x400m puisqu'en finale, les garçons ont pris la 7e place. Laetitia Libert, Olivia Borlée, Kimberley Efonye et Justien Grillet ont quant à elles terminé à la 8e place

La Belgique a pris la 8e place du relais 4X400m dames des championnats d'Europe d'athlétisme, dimanche à Zürich, Suisse, avec un chrono de 3:31.82, soit son meilleur temps de la saison. L'or est revenu sur le fil à la France en 3:24.27.

Partie au couloir 2, Laetitia Libert a cédé le relais à Olivia Borlée en 8e place et les Belges sont restées en 8e position ensuite avec Kimberley Efonye et Justien Grillet pour finir avec leur meilleur temps de la saison (pour 3:32.04, le record de Belgique restant fixé à 3:30.70).

Auteur d'un exceptionnel finish, Floria Guei a permis à la France de l'emporter sur le fil devant l'Ukraine, 2e (3:24.32) et la Grande-Bretagne, 3e (3:24.34).

Quant au 4x400 masculin, la Belgique (3:02.60, SB) a pris la 7e place du relais remporté par la Grande-Bretagne (2:58.79).


Tarik Moukrime prend la 8e place du 1.500m

Tarik Moukrime a pris la 8e place du 1.500m des championnats d'Europe d'athlétisme, dimanche à Zürich, Suisse, en 3:47.33. L'or est revenu au Français Mahiedine Mekhissi en 3:45.60.

Dans une course très mouvementée, marqué par la chute de 3 athlètes, Tarik Moukrime a, comme il l'avait annoncé, fait la course aux avant-postes se retrouvant encore premier poursuivant à 300 mètres de l'arrivée lors de l'attaque du Français Mahiedine Mekhissi.

Tarek Moukrime n'a finalement pu tenir le rythme terminant 8e en 3:47.33.

Disqualifié lors de sa victoire sur le 3.000m steeple pour avoir célébré son succès dans la dernière ligne droite en enlevant son maillot à la manière d'un footballeur, Mekhissi l'a emporté devant le Norvégien Henrik Ingebrigtsen (3:46.10) et le Britannique Chris O'Hare (3:46.18).

Mekhissi apporte à la France sa 19e médaille de ces championnats d'Europe, battant donc le record historique de Barcelone 2010 (18 médailles).

Dans la dernière ligne droite, Mekhissi a de nouveau exprimé ostensiblement sa joie en haranguant le public, et ralentissant sa course.

Tombé ensuite dans les bras du clan français, Mekhissi est apparu très ému.

Le public du Letzigrund a, lui, modérément apprécié l'attitude du Français, une partie des spectateurs le sifflant durant son tour d'honneur avec le drapeau tricolore sur les épaules.