Tennis

Il faisait chaud, samedi après-midi, sur le central du tournoi d’Indian Wells, le sixième en importance du circuit féminin. Il faisait chaud, surtout pour Serena Williams qui, tout enfant du pays qu’elle est, s’est fait copieusement huer par un public américain n’ayant pas vraiment digéré le fait que Venus, la soeur de Serena, ait déclaré forfait pour la demi-finale qui aurait dû l’opposer à sa petite sœur.

Nul ne sait si cet accueil un peu froid a énervé réellement la dixième joueuse mondiale mais il est un fait qu’elle est montée sur le court avec un taux d’adrénaline un rien trop élevé pour gérer ce genre de situation.

Nettement plus sereine, Kim Clijsters a quant à elle abordé cette première grande finale avec beaucoup de détermination. Ce qui lui permit de mener très rapidement 3 jeux à zéro, non sans avoir pris les sept premiers points de la partie. Serena Williams revint alors à trois partout et mena même quatre trois.

A ce moment, on aurait pu penser que la joueuse belge avait donné le relais à sa rivale mais c’était sans compter sur sa faculté à hausser le niveau de son jeu et de sa puissance. Elle parvint donc à égaliser à quatre partout avant de mener 5-4 et de conclure sur une balle de set de toute beauté que Williams envoya dans le filet sur une volée basse difficile à jouer.

Bien dans sa tête et dans son tennis, Clijsters entama le deuxième set sur les chapeaux de roue. Intraitable sur ses jeux de service, elle ne cessa de mettre Serena sous pression sur la mise en jeu de l’Américaine. C’est pourtant cette dernière qui parvint à réaliser le premier break pour mener 3-2. La Belge ne s’en laissa pourtant pas compter et égalisa à 3 partout avant de mener 0-30 à 4-3 en sa faveur. Hélas !, pour les Belges, Williams renversa la situation pour gagner son service et ravir celui de notre compatriote. A 5-4, elle servit parfaitement pour égaliser aux manches.

Manifestement fatiguée, Kim Clijsters traversa alors une période assez difficile. Après avoir mené 40-0 dans le premier jeu et sur son service, elle vit Williams revenir à égalité mais parvint cependant à prendre ce jeu initial de la dernière manche. Mais on comprit malgré tout que, au niveau de la fatigue physique, l’Américaine était légèrement devant la Belge. Et, de fait, elle parvint à faire le break pour mener 2-1.

De plus en plus nerveuse (conjonction de la fatigue et de la sensation de voir le match lui échapper), Clijsters commença alors à jouer plus court, offrant ainsi de meilleurs angles à la rivale.

Qui détoula alors les jeux pour s'imposer en trois sets 4-6 6-4 6-2.

Malgré cette défaite, on retiendra l'excellent parcours de Kim Clijsters dans ce tournoi. Grâce à cette finale et à son succès face à Hingis, elle montera à la 17e place mondiale ce lundi.