Tennis

Kim Clijsters peut rêver de voir Venus Et pas uniquement lors des Diamond Games, le 9 décembre à Anvers. La Limbourgeoise, qui espérait bénéficier d’un petit coup de pouce pour son grand retour à l’US Open, quatre ans après son brillant triomphe, a vu son vœu s’exaucer jeudi lors du tirage au sort effectué au Times Center.

L’ancienne première joueuse mondiale, bénéficiaire d’une "wild card", a hérité d’un tableau très intéressant qui devrait lui permettre de se frayer un chemin au moins jusqu’en huitièmes de finale, où elle pourrait retrouver l’aînée des sœurs Williams (WTA 3). Ce ne sont en effet pas la petite Ukrainienne Viktoriya Kutuzova (WTA 79), Marion Bartoli (WTA 14), 14e tête de série, qu’elle vient de battre à Cincinnati, ou encore Jelena Dokic (WTA 83), qui semblent avoir de quoi perturber son sommeil. Le rendez-vous qui risque de faire saliver toute l’Amérique pourrait dès lors bien être un sulfureux duel, lors du Labor Week-end, contre Venus, lauréate en 2000 et 2001.

Les six représentants belges présents à Flushing Meadows - il n’y a plus de Belges en qualification depuis les défaites de Mertens et Bemelmans - auront dans l’ensemble évité les grands noms au premier tour. Seuls Steve Darcis (ATP 97) et Yanina Wickmayer (WTA 53) risquent d’avoir fort à faire contre l’Espagnol Nicolas Almagro (ATP 32) et la Française Virginie Razzano (WTA 17). Kristof Vliegen a dû renoncer en dernière minute en raison de douleurs lancinantes au dos.

Roger Federer (ATP 1), qui brigue un sixième titre consécutif, a, lui, hérité d’une voie royale jusqu’en demi-finale, tandis que les Williams pesteront d’avoir été versées dans la même moitié de tableau. Tête de série n° 3 pour la première fois depuis 2005, Rafael Nadal pourrait retrouver le Suisse en finale mais il devra commencer par battre Richard Gasquet (ATP 46). L’été indien à New York s’annonce show !