Tennis

Ryan Harrison (ATP 54) a offert le 4e point aux Etats-Unis dimanche à Nashville. Il a battu Ruben Bemelmans (ATP 110) en deux manches 6-3 et 6-4 en 65 minutes. Ce quart de finale de la Coupe Davis de tennis se termine sur la marque de 4-0 en faveurs des Américains. La 5e rencontre n'a pas été jouée.

En demi-finales, qui se joueront du 14 au 16 septembre, les Etats-Unis se rendront en Croatie qui a éliminé en 1/4 de finale le Kazakhstan 3-1. L'autre demi-finale mettra en présence la France, tenante du trophée, vainqueur 1-3 en Italie, à l'Espagne qui a émergé de justesse 3-2 face à l'Allemagne.

Pour leur baptême en Coupe Davis, le double Vliegen/Gille a quasi tout le temps fait jeu égal face à la paire Sock/Harrison. Ils n'ont concédé qu'un break sur la première balle de match. Les Belges ne verront pas les demi-finales de Coupe Davis

Comme attendu, Johan Van Herck a lancé dans le grand bain Joran Vliegen et Sander Gille qui avaient la lourde tâche de maintenir la Belgique dans la course. Menés 0-2, les Belges étaient dos au mur.

Le film du match

Premier set Belgique 7-5 (41 min)

Le match commençait par une série de fautes directes provoquées. Joran Vliegen et Sander Gille remportaient chacun leur service et démontraient qu'ils avaient des ressources mentales. A 2-3, 30-30, Joran Vliegen claquait un ace, le premier de la partie. Lors du 7e jeu, les Belges poussaient les Américains à l'avantage à plusieurs reprises sans provoquer encore la moindre balle de break. Sur le service de Sander Gille, Ryan Harrison offrait la première balle de break. Une volée de Vliegen l'écartait. Dans la foulée, Gille sortait une grosse première avant que Vliegen ne ponctue au filet la balle de 4-4. A 5-4, Joran Vliegen tenait toujours le choc en balançant un ace pour mener 40-0 et conclure à 40-30 (5-5). Mené 40-0, les Belges revenaient à 40-40 et forçaient leur première balle de break qu'ils convertissaient (6-5). La volée d'Harrison s'écrasait dans le filet. Sock était le premier à céder sa mise en jeu. Il restait à Sander Gille de conclure. Il commettait une double faute 15-15. Il se rattrapait en exécutait un service-volée précis (30-15). Jack Sock touchait la bande de filet et offrait deux balles de set. Gille claquait un ace extérieur ligne (7-5). Les deux novices tenaient le choc et géraient leurs émotions. « Waar is da feestje » chantaient les supporters en délire. Les Belges ont remporté 37 points contre 35.


Deuxième set USA 7-6 (52 min)

Harrison, vexé, distillait ace sur ace pour prendre son jeu blanc. Vliegen servait à son tour et continuait à montrer ses réflexes. Une demi-volée compliquée précédait un ace pour mener 30-0. Un service au corps suffisait pour se détacher à 40-0. Une volée de Vliegen rétablissait l'égalité (1-1). Au filet, Vliegen était impressionnant de maîtrise tandis que les services de Gille sont très puissants. Sur le service de Gille, les Belges revenaient à 2-2 sans trembler. Harrison répondait avec sa puissance avec un jeu blanc (3-2). Joran Vliegen était en panne de première balle de service ce qui ne l'empêchait de revenir à 3-3 sans concéder de balle de break. Les Américains prenaient le dessus sans que les Belges ne lâchent prise. Sock commettait une double faute ce qui permettait aux Belges de revenir à 40-30. Une volée de Vliegen, aidé par la bande du filet, offrait une égalité intéressante. Sock ne craquait pas. Sander Gille non plus. Il prenait son jeu blanc (4-4). Harrison gardait sa sécurité sur sa mise en jeu (5-4). La pression était sur Joran Vliegen. Grâce à sa première balle retrouvée et les réflexes de Sander, Joran Vliegen revenait à 5-5 sur un nouveau jeu blanc. Sur le sercice de Sock, la volée de Vliegen et un smash de Vliegen faisait passer le score de 15-15 à 15-40 avec deux balles de break. Les premières du 2e set ! La première était sauvée d'un coup droit de Sock. Un retour dans le filet de Gille gommait la 2e balle (40-40). Les Américains faisaient 6-5 sur leur 3e balle de jeu. Les enchaînements service Gille volée Vliegen étaient toujours aussi efficaces. Le deuxième set se jouait au tie-break.

Tie-break USA-Belgique 1-0, 1-1, 2-1, 3-1, 4-1, 5-1, 6-1, 7-1


Troisième set USA 7-6 (3) (52 min)

Gillet n'accusait pas le coup et remportait sa mise en jeu (1-0). Sur le 3e jeu, les Américains filaient à 0-40 sur le service de Gille. Gille s'accrochait pour revenir à 40-40. La volée de Vliegen gardait les Belges aux commandes (3-2). Chaque nation gardait sa mise en jeu. A 5-4 30-30 sur le service de Sock, Vliegen commettait une erreur en retour avant que Gille ne l'imite. Vliegen ne cachait plus ses crampes qui affectaient son jeu. A 5-5, il devait servir. Sa faute de pied sur le premier point ne l'aidait pas. Il tentait de rester dans le coup, mais il peinait au niveau du bas du corps. Il sauvait une balle de break. La deuxième était écartée par Gille au filet. Gillet offrait l'avantage d'une volée à deux mains. Gille faisait le job (6-5). Harrison prenait son jeu blanc pour vivre un nouveau tie-break. A 5-3, le match tournait sur une volée manquée par Gille.

Tie-Break USA – Belgique 1-0, 2-0, 3-0, 4-0, 4-1, 4-2, 5-2, 5-3, 6-3, 7-3


Quatrième set USA 6-4 (36 min)

Le début du 4e set démarrait comme tous les autres. Chaque nation prenait sa mise en jeu sans grande difficulté. Vliegen donnait l'impression d'avoir retrouvé ses moyens physiques. A 1-2 pour les USA, Vliegen était soigné par le kiné avant de servir. Sa double faute à 15-0 ne prêtait pas à conséquence. Harrison restait très impressionnant sur son service (3-2). Gille était solide pour recoller à 3-3. Sock gardait le bon cap (4-3).Vliegen était très propre sur son service (4-4). Harrison ne se posait toujours pas de question sur son service (5-4). Gille devait servir pour garder les Belges dans la rencontre. Malheureusement, les Belges concédaient leur premier break (6-4). Gille voyait sa balle s'écraser dans le filet.