Tennis

En Coupe Davis, on oublie les classements. Joris De Loore l'a prouvé. Le 319e joueur mondial a fait douter durant les 2 et 3e sets le 9e joueur mondial, John Isner. Comme prévu, les services de l'Américain étaient impressionnants. Il a signé 43 aces (contre 14 pour De Loore). Si la défaite est au rendez-vous, le Belge a de nombreuses raisons d'être fier de sa prestation.

1. Il a respecté le plan et gagné le respect d'Isner. Johan Van Herck lui avait demandé d'oser jouer son jeu et d'être hyper agressif sur chaque balle en prenant des risques. Il est l'auteur de 28 points gagnants contre 31 à Isner. Mission accomplie avec un faible nombre de fautes directes.

2. Van Herck voulait une attitude irréprochable sur le terrain. Là aussi, Joris De Loore a été impeccable. Dès les premiers échanges, il a tenté de faire jeu égal sans complexe. Il n'a jamais baissé la tête. A chaque ace, il a regardé vers l'avant.

3. Son service. Il a claqué 14 aces et affiche un bon 74 % de points pris sur sa première balle de service.

4. Saisir les occasions. Là, il y a un coup de trop peu.Dans le premier set, il n'a aucune aucune possibilité. Dans le 2e set, il a saisi toutes ses chances. Dans le 3e set, il avait un break d'avance, une balle de 5-2 et deux balles de set dans le tie-break. Malheureusement, il a plié car à ces moments, ce n'est pas Isner qui avait pris le dessus. Le plus gros regret reste ce jeu à 4-3 où De Loore multiplie les fautes directes alors qu'Isner était groggy. Pour le reste, il a été à l'affût de la plus petite occasion. Dans le 4e set, il n'avait plus le jus.


"Comme un gardien de foot sur un penalty"

Joris De Loore: « Je me sens un peu fatigué. Je peux être fier de mon nieau. J'ai montré que je suis sur la bonne route. J'ai besoin de tournois pour répéter ça à chaque match. Je sais de quoi je suis capable. J'ai tout donné face à Isner. Le 3e set a été déterminant. Il tombe juste du côté de l'Américain. Il n'est pas 9e mondial et vainqueur de Miami pour rien. Son service? Tu ne vois vraiment pas où il va servir. C'est comme un gardien de football sur un penalty. Tu choisis le côté et tu espères la toucher. En tennis, il faut la remettre dans le terrain. Ce match va me donner beaucoup de confiance. Je suis capable de livrer de grandes rencontres. J'ai montré que je suis en train de bien jouer. Le travail paye. J'ai peut-être sorti le meilleur match de ma carrière."


Le film du match

Premier set Isner 3-6 (27 min)

Le lauréat du Masters 1000 de Miami démarrait par un jeu blanc. Nullement perturbé, Joris De Loore répondait en claquant 4 premières balles de service pour entrer idéalement dans la rencontre. Les jeux défilaient à vive allure. Sur les 5 premiers jeux, seul Isner avait pris un 15 sur le service adverse ! A 3-2, Isner prenait l'avantage 0-15 grâce à un challenge judicieux. Quatre points plus loin, l'Américain obtenait sa première balle de break. A cause de deux volées hasardeuses, De Loore concédait deux points qui ruinaient ses espoirs dans le premier set. Néanmoins, il respectait le plan en osant développer son jeu agressif. Cette prise de risque impliquait quelques fautes. Pour la petite histoire, Isner a pris ses 5 jeux de service en perdant deux points lors de sa 4e mise en jeu. A 5-2, De Loore concédait deux doubles fautes et une balle de break, mais restait en lice grâce à un revers dans le filet. Isner bouclait le premier set avec 3 aces et un service gagnant.


Deuxième set De Loore 6-7 (4) (53 min)

La physionomie ne changeait pas. De Loore, au service, servait impeccablement et achevait au filet sur un jeu blanc. Isner répondait par un jeu blanc. Au 3e jeu, c'est au filet que De Loore était crucifié, mais il revenait de 0-30 à 40-30 à la suite de trois fautes de l'Américain qui offrait le jeu au Belge. Le Belge ne déviait pas de son plan d'attaque. Isner revenait sur un jeu blanc. De Loore sauvait une balle de break pour mener 3-2 avec courage. Isner concédait sa première double faute à 0-0, mais il n'était pas inquiété pour autant (3-3). De Loore poursuivait sa course en tête grâce à un jeu tout en maîtrise (4-3). Le mano a mano se poursuivait. A 5-4, 0-30 sur le deuxième service d'Isner, De Loore a tout tenté, mais le géant américain n'a rien laché. Offensif à souhait et aidé par une bonne première, Joris filait à 6-5 sans qu'il n'y ait eu la moindre balle de break dans ce deuxième set. Isner réalisait un mini-break d'entrée sur une faute directe. Un ace et un filet remettaient De Loore au contact. Une accélération coup droit (2-2) et un retour de tous les risques d'Isner (2-3) redonnait le mini break à l'Américain. De Loore l'agressait doublement pour aller reprendre ce mini break (3-3). Il prenait même l'avantage après un très gros retour (4-3). Isner sortait un gros point que De Loore avait très bien construit pourtant (4-4). De Loore applaudissait le passing d'Isner. Il reprenait l'avance 5-4 sur un retour trop long d'Isner. De Loore tenait l'échange et s'offrait deux balles de set (6-4). Isner craquait avec une attaque dans le couloir.


Troisième set Isner 7-6 (8) (69 min)

Isner commettait de plus en plus de fautes alors que son visage se fermait au fil des points. De Loore s'offrait même une balle de break au premier jeu sur une grossière erreur d'Isner. Une attaque de coup droit laissait Isner pantois (0-1). Break réussi ! Joris confirmait son break après une trop longue balle d'Isner (0-2). Chacun prenait son service (1-3). Isner n'était plus impressionnant. Il semblait incrédule face à l'audace du Belge qui jouait au maximum de ses possibilités. Malgré un jeu plus compliqué avec une première balle absente, De Loore s'échappait à 4-2. De Loore s'offrait une balle de 5-2 qu'un ace effaçait. Un autre ace lui permettait de revenir à 4-3. Le vent tournait. De Loore sortait un jeu catastrophique marqué par de nombreuses fautes. Isner ne méritait pas de revenir à 4-4. Il n'en fallait pas plus pour qu'Isner ne reprenne confiance. Il prenait son jeu de service sans souci (5-4). Mené 0-30, De Loore retrouvait son jeu offensif pour enchaîner 4 points (5-5). De Loore avait toujours les bonnes idées, mais il multipliait les erreurs. A nouveau, il était mené 0-30, mais, cette fois, Isner filait à 15-40 pour obtenir ses 2 premières balles de set. De Loore la sauvait d'un coup droit qui débordait l'Américain. Un ace sauvait la deuxième. Un retour dans le filet ouvrait la porte au jeu décisif. Chacun gardait son service jusqu'à ce lob de Joris qui filait à 3-1. Isner revenait à 3-3 au prix d'un service gagnant puis d'un passing en bout de course. Superbe ! De Loore gardait la main (4-3) après un retour dans le filet. Isner plantait un ace (4-4) et un service gagnant (4-5). De Loore ne craquait pas et smashait pour faire 5-5. De Loore s'offrait une première balle de set au bout d'un point bien construit qu'Isner mettait dans le filet. Il signait son 28e ace et un 29e ace pour avoir à son tour une balle de set. De Loore revenait à 7-7. Le Belge, appliqué à la volée, forçait sa 2e balle de set (8-7). Isner la sauvait 8-8 et 8-9. La bande de filet stoppait une attaque en revers du Belge (8-10).


Quatrième set 6-4 (46 min)

Même s'il avait pris un coup sur la tête, Joris prenait le premier jeu. De Loore devait s'avouer vaincu dans le 3e jeu. Isner réalisait le break (1-2). Le Belge se faisait soigner au poignet gauche. Isner gardait la main sur le set et le match qu'il ponctuait à 6-4 sur sa 6e balle de match d'un revers gagnant.


Les stats du match

Aces 43 Isner 14 De Loore

Doubles fautes 6 Isner 5 De Loore

Balles de break 3/10 Isner 1/2 De Loore

Points gagnés 150 Isner 129 De Loore

Coups gagnants 31 Isner 28 De Loore

Fautes directes 18 Isner 10 De Loore