Tennis Ruben Bemelmans, l’éternel joueur de l’ombre, est catapulté chef de file.

Ruben Bemelmans a déjà vécu de grands moments grâce à la Coupe Davis. Quand il a profité de l’abandon du Tchèque Pavel Vizner à Ostrava le 10 février 2008 lors d’un 5e match sans enjeu, il ne s’attendait pas à figurer encore dans l’équipe 10 ans plus tard et de participer à deux grandes finales durant lesquelles il a joué. Lors de la finale de 2015 à Gand, il avait poussé Andy Murray à 7-5 dans le 3e set du 2e match. En 2017, il avait disputé le double avec Joris De Loore dans le grand stade de Lille. Son jeu de service raté dans le 3e set le hantera d’ailleurs encore longtemps.
(...)