Darcis et Rochus chutent à domicile

Boris De Vaere Publié le - Mis à jour le

Tennis

Devant un public venu enfin décorer la tribune du central du Tennis Club du Bercuit, Steve Darcis (ATP 75) n’est jamais parvenu à imposer son jeu face au Slovaque Pavol Cervenak (ATP 206). Concédant le break dès l’entame du match, cependant défait dans la foulée, le 75e joueur mondial dut sortir son de grands coups pour sauver trois balles de set dans le tie-break avant de, finalement, s’imposer 8-6. Ce fut déjà laborieux.

Mais alors qu’on pouvait penser la machine liégeoise enfin lancée, il n’en fut rien. A trois partout, le Belge perdit à nouveau son engagement et vit Pavol Cervenak s’envoler vers le gain du deuxième set (6-4).

Visiblement agacé par un jeu qu’il n’arrivait décidément pas à rendre suffisamment offensif, le numéro 3 belge tenta toutefois de vendre chèrement sa peau. Et lorsque Steve parvint à prendre le service du Slovaque pour mener 6-5 et à se procurer deux balles de match (sur son service, donc), le Liégeois flancha à nouveau.

Finalement, Pavol Cervenak s’imposa, à la grande déception des supporters, 7 à 4 dans le tie-break du troisième set.

Olivier Rochus, tête de série n°2 et 105e mondial, a été également surpris dès le premier tour, battu en deux sets secs 6-3 6_4 par le Néerlandais Matwe Middelkoop, 246e à l’ATP. Les deux premières têtes de série de ce premier rendez-vous brabançon wallon sont dès lors éliminées.

Dans le duel belgo-belge de la journée d’hier, c’est Arthur De Greef (ATP 422), bénéficiant d’une invitation dans le tournoi, qui a pris le meilleur sur Alexandrer Folie (ATP 392), tout droit sorti des qualifications. De Greef a remporté la première manche au bout d’un tie-break haletant (16-14), avant de s’imposer 6-4 dans la deuxième manche.

Yannick Mertens, 217e mondial, a sauvé la mise du côté belge en écrasant l’Argentin Maximo Gonzalez, 173e mondial et 5e tête de série, 6-2, 6-1.

Publicité clickBoxBanner