Tennis Face à un Gaël Monfils malade et épuisé, David Goffin était en route vers les huitièmes de finale avant que les cieux ne se déversent sur le court Suzanne Lenglen.

Si l’obscurité l’avait aidé au premier tour pour mettre le Néerlandais Robin Haase hors de son match, la pluie a pénalisé David Goffin au troisième tour. En effet, Gaël Monfils, qui avait pris le premier set d’extrême justesse, n’était plus que l’ombre de lui-même sur le terrain. En 15 minutes, il devait déjà sauver une balle de deuxième manche.

Comme à son habitude, le métronome Goffin montait en puissance au fil des jeux. Quant à Monfils, il s’époumonait entre les points et faisait peine à voir. D’ailleurs, il a vomi dans les vestiaires après les deux heures de jeu.

(...)