Tennis L’entraîneur de Steve Darcis est surpris chaque jour par la détermination de son protégé.

De vendredi à dimanche, l’entraîneur de Steve Darcis était bloqué à la maison. Une pleurésie, une inflammation aiguë de la plèvre (les poumons) ont eu raison de son envie de se rendre à Francfort pour assister au match de premier tour entre l’Allemagne et la Belgique.

"Oui, j’ai eu peur pour ma santé", confie Yannis Demeroutis qui n’a pas perdu une miette du spectacle offert par son protégé. "Steve, je l’ai connu lorsqu’il avait 12 ans. C’était comme le deuxième fils de ma maison. Durant 6 ans, je l’ai coaché. Vingt ans plus tard, je peux le dire, il me surprend tous les jours. Dimanche, jusqu’à 6-2, 4-2, il n’y arrivait pas face à Zverev. À 4-3, il est entré dans le cerveau de son adversaire et l’a fait douter. Quand il se met dans cet état d’esprit, il est redoutable."

(...)