Tennis

La tradition du coeur... Pour la 3e année consécutive, le Critérium de double Allan Sport organise son Challenge en faveur du Télévie. Après le Waterloo Tennis et l'Argayon, c'est au tour du Wimbledon de s'associer à un événement qui ne cesse de grandir et qui réunira ces samedi 17 et dimanche 18 novembre une impressionnante brochette de célébrités. "Je suis frappé par la gentillesse et la mobilisation de toutes ces personnes", insiste monsieur Allan, l'investigateur de cet événement.

Après Georges Grün, c'est un autre ancien Diable Rouge amoureux de la petite balle jaune qui sera le parrain de cette 3e édition. Enzo Scifo, c'est de lui qu'il s'agit, emmènera dans son sillage de nombreuses personnalités en provenance d'horizons aussi multiples que complémentaires : du tennis (Olivier Rochus, Steve Darcis, Filip Dewulf, Jacky Brichant, Xavier Daufresne...) au football (Pär Zetterberg, Johan Walem, Georges Grün, Alain Courtois...) en passant par le monde du spectacle (Claude Barzotti, Richard Ruben, Marc Herman, Gil, Mike...) et les médias.

"Le concept a été élargi cette année", se félicite monsieur Allan. "Nous passons en effet d'une après-midi Télévie à un week-end complet, histoire que tout le monde puisse participer à cette grande fête."

Le fil conducteur de ces deux jours dédiés à la bonne cause sera la tentative de record du monde de Philippe Dardenne. Ce dernier tentera de battre le record de la plus longue partie de tennis. Il devra pour cela rester sur le court durant 26 h ! En face de lui, chacun a l'occasion de taper la balle et les inscriptions se sont d'ailleurs multipliées.

Diverses animations et activités (foot-tennis, double surprise, spectacle de Maxime Thierry, petit-déjeuner, mini tennis...) seront encore organisées sur le site du Wimbledon tandis que l'apothéose sera sans conteste le tournoi de double réunissant toutes les célébrités, dimanche après-midi.

L'objectif des organisateurs est simple : dépasser la barre des 7000 euros récoltés en 2006, à Nivelles. Articulée autour de Marc Bertho, l'équipe du Wimbledon a tout mis en oeuvre pour que cela soit le cas. "Le seul regret concerne l'absence d'Eddy Merckx qui est retenu en Italie. Olivier Rochus rêvait de jouer avec lui..."

Web www.allansport.be