Tennis

"Pour moi, rien ne va vraiment changer." Elise Mertens (WTA 37) quittera Melbourne ce vendredi pour rentrer en Belgique après avoir passé un mois formidable en Australie qui s'est terminé par une brillante accession en demi-finale à l'Australian Open, le premier tournoi du Grand Chelem de l'année. 

Battue par Caroline Wozniacki (WTA 2) après une folle épopée, la Limbourgeoise, 22 ans, va désormais prendre un peu de repos, pour se remettre de ses émotions, avant de repartir de l'avant. "Cela me fera du bien de ne pas toucher une raquette pendant quelques jours", expliqua-t-elle. "Je suis tout de même un peu fatiguée. Ce que j'ai surtout appris ici, c'est que tout était possible en tennis. Le mental et la confiance en soi sont des éléments très importants. Lors de mon deuxième match (NdlR : contre l'Australienne Gavrilova), j'ai été menée 5-0 dans le premier set, mais je me suis accrochée et j'ai tout de même réussi à le remporter. J'ai été très forte mentalement dans ce tournoi et c'est ce qui m'a permis d'arriver si loin."

À un tel point qu'Elise Mertens rentrera lundi prochain, lors de la parution du nouveau classement WTA, dans le Top 20, à la 20e place. De nouvelles portes vont donc s'ouvrir, accompagnées également de nouvelles responsabilités. "Je vais sans doute désormais être tête de série dans certains tournois, ce qui est très chouette. Je bénéficierai peut-être de tirages plus avantageux, aussi à Roland Garros si tout se passe bien. Il se peut que les autres joueuses me regardent différemment dès à présent. Il risque également d'y avoir plus d'attentes, mais je crois avoir plutôt bien géré la pression jusqu'à présent. Je l'ai encore prouvé en parvenant à reconduire mon titre à Hobart. Je vais intégrer le Top 20, ce qui est un rêve, mais je ne vais pas dite que le Top 20 est mon objectif. Je veux aller plus haut."