Tennis

Après avoir été sur le court lundi et mardi, Elise Mertens a profité d’un jour de repos mercredi avant d’affronter jeudi Heather Watson (WTA 80). La Britannique de 26 ans aura une motivation supplémentaire de battre Elise Mertens. En effet, elle sort d’une période compliquée qui avait démarré à cause de la Limbourgeoise. "Je suis très heureuse d’être au deuxième tour parce que j’ai eu des mois difficiles, soulignait Heather Watson. Si vous perdez toujours au premier tour et que les journalistes en parlent toujours, ce n’est pas facile. La semaine dernière, j’ai finalement réussi à briser cette spirale négative en battant Bondarenko à Nuremberg. C’était bon pour ma confiance en moi." Watson fait référence à une série de sept défaites au premier tour qui a débuté en janvier avec une défaite contre Elise Mertens en demi-finale du tournoi de Hobart. "Mertens vit une très bonne année. Elle se tient fermement sur ses jambes. Nous avons un style de jeu similaire."

Quant à Elise Mertens, elle ne se pose pas trop de question. "Je me sens bien pour le moment. Je peux m’appuyer sur un bon niveau de base quand la balle tourne moins bien."

Van Uytvanck ne part pas favorite

Après un départ en douceur contre la wild card australienne Isabelle Wallance balayée 6-1, 6-0, Alison Van Uytvanck défie pour sa part une adversaire d’un tout autre calibre au deuxième tour, l’Allemande Julia Goerges (WTA 11). "Je devrai être forte, car je ne partirai pas favorite. Ce n’est pas pour rien qu’elle est si bien classée, même si j’ai déjà eu des balles de match contre elle (Washington, 2017) , sans réussir à conclure. Je devrai bien servir pour commencer, afin de pouvoir la mettre sous pression. Ensuite, il faudra que je parvienne à imposer mon jeu, en étant agressive et en variant bien. Et si cela ne réussit pas, je devrai trouver des solutions."

Un troisième Belge sera sur les courts ce jeudi. Ruben Bemelmans découvrira l’émotion de jouer un deuxième tour à Roland-Garros. La chance a placé l’inconnu Jurgen Zopp (ATP 136), un autre lucky loser, sur sa route.