Federer émerge d'un match historique

Publié le - Mis à jour le

Tennis Le Suisse Roger Federer s'est qualifié pour la finale du tournoi olympique de tennis en battant l'Argentin Juan Martin Del Potro 3-6, 7-6 (7/5), 19-17 au terme du match en trois sets le plus long depuis le début de l'ère Open, en 4 h 26 min, vendredi à Wimbledon.

Le N.1 mondial, désormais assuré de remporter sa première médaille olympique en simple à sa quatrième participation, sera opposé dimanche au Serbe Novak Djokovic ou au Britannique Andy Murray.

Champion olympique du double en 2008, Federer a dû puiser dans ses dernières ressources pour remporter le match en deux sets gagnants le plus long du tennis moderne, effaçant les 4 h 02 minutes de la partie entre Djokovic et Rafael Nadal en demi-finale du tournoi de Madrid en 2009.

Dominé en début de match, il a dû attendre plus de trois heures de jeu pour réussir son premier break du match à 9-9 au troisième set. Mais, alors qu'il servait pour le match, il a cédé son propre service sur un jeu long et a dû attendre une demi-heure de plus avant de conclure.

Finale de rêve entre Serena Williams et Maria Sharapova

L'Américaine Serena Williams et la Russe Maria Sharapova disputeront samedi une finale de rêve dans le simple dames du tournoi olympique de tennis après leurs victoires expéditives en demi-finales.

Victorieuse à Wimbledon il y a un mois, Serena partira favori après sa nouvelle démonstration de force face à la N.1 mondiale Victoria Azarenka, balayée du court en deux sets secs 6-1, 6-2.

Sharapova, sacrée à Roland-Garros deux semaines plus tôt, n'avait pas été beaucoup plus tendre avec sa compatriote Maria Kirilenko 6-2, 6-3.

La porte-drapeau russe, qui avait gagné Wimbledon en 2004, a beau rayonner cette semaine sur le gazon londonien, elle souffre de la comparaison avec Serena Williams, irrésistible sur son service, comme lors de la quinzaine de Wimbledon.

Vendredi, elle a encore claqué 16 aces en seulement huit jeux de service, un total digne de son compatriote John Isner, et n'a pas eu la moindre balle de break à défendre face à la N.1 mondiale.

En cinq matches, la cadette des soeurs Williams a seulement abandonné seize jeux, n'a perdu son service qu'une fois, face à la Polonaise Urszula Radwanska au deuxième tour, et n'a été confrontée qu'à cinq balles de break en tout!

Mais Sharapova y croit. "J'ai eu la chance de remporter les quatre tournois du Grande Chelem et de me retrouver en finale des JO dès ma première participation. Etre en position d'aller chercher l'or pour la Russie est une opportunité fantastique", a déclaré la Moscovite.

"Je suis contente de retrouver Maria, on ne s'était plus affrontées depuis un moment", a répondu Serena WIlliams. "Elle a tellement progressé. Elle est mieux classée que moi, donc je n'aurai rien à perdre", a-t-elle assuré.

Sharapova est N.3 mondiale et elle... N.4. Mais c'est bien Serena qui mène 8 à 2 dans leurs confrontations directes.

Publicité clickBoxBanner