Tennis

David Goffin, solide comme un roc, a étrillé Thanasi Kokkinakis (6-4, 6-2), mais c’est Elise Mertens qui a créé la sensation en renversant la situation face à Daria Gavrilova (2-6, 6-4, 6-2). Opposée à la 25e mondiale, la Belge a confirmé la belle impression laissée face à Angelique Kerber.

La balle de 2-0 sauvée en début de second set avant de revenir à 1-1 sur un échange de 29 coups a totalement relancé Mertens qui a alors haussé son jeu de plusieurs crans. Le potentiel de la Belge ne cesse de prendre du volume : "Elle joue de plus en plus vite et n’a pas vraiment de faiblesses, c’est pour ça qu’elle a tant progressé récemment", a confié Gavrilova.

Confiance

Mertens savoure. "Je suis très contente, j’ai su jouer de manière agressive, je suis bien restée sur ma ligne et j’ai bien joué vers l’avant. Dans le premier set, elle était juste trop forte, je ne savais pas quoi faire, mon jeu n’était pas là, mais après j’ai réussi à inverser la tendance. J’ai commis des fautes mais c’est ce jeu agressif que je veux mettre en place, donc je suis satisfaite. Cette victoire-là donne confiance, c’est sûr. En plus, je joue pour la Belgique donc ça me donne encore un peu plus d’énergie."

Après la nouvelle démonstration de David Goffin, voilà donc la Belgique avec une chance de finale. Il faudra pour cela battre le Canada tout en faisant mieux que l’Allemagne qui affronte l’Australie. Du côté du Liégeois, l’heure était évidemment aussi à la satisfaction : "Le service était vraiment très bien aujourd’hui, j’avais plus de rythme. Je n’ai pas trop été inquiété et je sentais encore un peu mieux la balle qu’au premier match. Ce qui est vraiment super positif c’est que match après match je me sens de mieux en mieux. Je bouge bien, physiquement ça va bien. On avait pas mal poussé ce matin en renforcement musculaire, surtout sur les jambes, donc on sent un peu la fatigue mentale en fin de journée mais on sent qu’on a bien bossé et c’est l’idéal."