Tennis Le Liégeois a appris à jouer au tennis à Barchon sous les ordres de Michèle Gurdal durant 3 ans.

Sis à une volée amortie de l’E42 à hauteur de Blegny, l’Euro Barchon TC ne manque pas de charme quand on pousse la porte du club-house. Quelques membres attablés autour d’une assiette rient bruyamment. La décoration est sommaire. Derrière le bureau du juge-arbitre, quelques coupures de presse à la gloire de David Goffin rappellent que le Liégeois a effectué ses premiers pas sur l’un des six terrains bleus. La moquette nous surprend. "Non, non pas du tout", coupe Michèle Gurdal. "La moquette, c’est excellent pour apprendre car la balle s’accélère. Elle oblige les enfants à frapper plus tôt."

Michèle Gurdal, icône du tennis belge des années 70, a enseigné son art de la petite balle jaune à des milliers d’enfants. Deux d’entre eux ont éclos au plus haut niveau : Dominique Monami et David Goffin.

"Je connaissais les parents de David qui jouaient au tennis à Verviers. Son grand-père, aussi, était un sportif", se souvient la première prof de tennis de David. "Avec son frère Simon, ils sont restés 3 ans à Barchon avant d’être happés par le centre tennis-étude de Mons. David est resté fidèle jusqu’à 14 ans à son premier club. Il ne manquait jamais les interclubs."

(...)