Tennis

Le match du jour à Roland Garros était bien évidemment le duel entre Xavier Malisse et André Agassi. La rencontra a tenu toutes ses promesses bien que pour les nombreux supporters belges présent dans les gradins du Central, Xavier Malisse a dû subir la loi d'un Agassi impressionnant 6-4 7-5 7-5.

Pourtant le premier joueur belge a donné une superbe réplique à l'Américain qui est allé chercher son plus grand tennis. Mais la différence entre les deux joueurs s'est faite sur les balles importantes. Il n'y a pas plus de 20 places de différence au classement ATP pour rien. Dès le premier set, Malisse allait obtenir trois balles de break à 4-3 sans pouvoir en convertir une. Agassi ne se posa pas de question et profita de toutes les occasions: 6-4 premier set.

Le scénario se répéta quelque peu dans le second set avec un Xavier Malisse impressionnant dans les échanges mais manquant de ce petit quelque chose dans les moments-clés. De son côté, Agassi restait concentré et gérait au mieux les moments importants: 7-5.

Jamais deux sans trois ? Effectivement, malgré une resistance farouche qui soulevait parfois même tout le Central, Malisse baissait pavillon sur les contres américains. Agassi fixait les chiffres à 7-5. Le public avait beau en demander plus, le match était terminé. Mais quel spectacle !

Justine Henin-Hardenne s'est facilement imposée au 3e tour des Internationaux de France en battant en deux sets la Malgache Randriantefy. La Belge a livré un excellent match sous la canicule et régalant le public de nombreux coups assassins. Cependant, dans le second set, la Malgache joua clairement sa chance et mettait par moment en difficulté Justine Henin-Hardenne. Mais la Belge, solide dans sa tête, ne permettait jamais à son opposante de revenir dans le match. Impressionnante à la volée et surtout au service, qui s'est nettement amélioré, Justine termina la rencontre de manière appliquée sans jamais rien lâcher. Le score parle de lui-même: un double 6-1. Au prochain tour, Justine Henin-Hardenne affrontera Patty Schneider.

De son côté, Serena Williams n'a pas voulu prendre un coup de chaleur et s'est débarassée en moins de temps qu'il faut pour l'écrire de Barbara Schett 6-0, 6-0. Très grosse impression donc de la favorite.

Chez les Messieurs

Le Sud-Africain Wayne Ferreira (N.22) a quitté le court 1 sur une civière alors qu’il était mené 6-3, 1-6, 7-6 (7/3), 2-3, face à l’Allemand Rainer Schuettler (N.11). La partie était engagée depuis 2 heures et 53 minutes quand Ferreira, qui aura 32 ans le 15 septembre, a effectué un grand écart pour frapper un coup droit. Emportées par la glissage, ses jambes se sont alors excessivement ouvertes et il est tombé à la renverse avant d’être emporté sur une civière. Ferreira en était à sa 13e participation à Roland-Garros. Eliminé au premier tour en 2001 et 2002, il a obtenu son meilleur résultat en 1996 en accédant aux huitièmes de finale.

Auparavant, l’Argentin Mariano Zabaleta s’était qualifié pour les huitièmes de finale en battant Younes El Aynaoui (N.23) 6-2, 6-4, 3-6, 7-6 (7/2), vendredi à Roland-Garros. L'Argentin a réalisé un excellent match face à El Aynaoui pourtant très fort physiquement.