Tennis

Pour la deuxième fois en deux semaines, Nick Kyrgios a dominé Novak Djokovic mercredi à Indian Wells et montré qu'il n'était peut-être plus l'enfant terrible du tennis australien, tandis que Roger Federer a surclassé, avec une facilité rare, son grand rival Rafael Nadal.

A 21 ans, Kyrgios est en train de se forger la réputation de redoutable coupeur de têtes couronnées, en attendant, peut-être, de se constituer un palmarès.

Il a déjà épinglé à son tableau de chasse Djokovic deux fois, Roger Federer, Andy Murray, Rafael Nadal et Stan Wawrinka. "Je suis tout simplement dans une bonne période d'un point de vue mental", a avancé l'Australien, qui traîne une réputation sulfureuse pour son comportement sur les courts et ses déclarations-choc.

Contre Djokovic, N.2 et triple tenant du titre, le 16e mondial n'a jamais perdu sa concentration, ni son incroyable efficacité au service, avec 14 aces, pour finalement s'imposer 6-4, 7-6 (7/3).

"Il fallait que je serve bien contre lui, c'est un joueur tellement fort", a expliqué Kyrgios qui n'a laissé aucune chance à Djokovic, incapable de s'offrir une seule balle de break.

Le Serbe a salué la prestation de son adversaire, qu'il voit rapidement taper à la porte du "top 10 ou du top 5 mondial".

"Je ne me cherche pas d'excuses", a-t-il insisté alors qu'il a perdu de sa superbe depuis son sacre à Roland Garros en juin dernier, le seul titre du Grand Chelem qui manquait à son palmarès.

Conséquence supplémentaire de cette mauvaise passe pour "Djoko": il a vu sa série de 19 victoires consécutives à Indian Wells prendre brutalement fin.

L'autre grand rendez-vous de la journée, entre Federer et Nadal, deux des meilleurs joueurs de l'histoire, n'a pas tenu ses promesses.

Wawrinka se fait peur

La 36e édition de leur duel a été bouclé en un peu plus d'une heure de jeu sur le score sans appel de 6-2, 6-3: Federer a littéralement asphyxié son grand rival espagnol avec ses 26 coups gagnants.

Ce 8e de finale n'a jamais atteint les sommets de leur précédent duel en janvier, en finale de l'Open d'Australie, où Federer a décroché son 18e titre du Grand Chelem (6-4, 3-6, 6-1, 3-6, 6-3).

"En Australie, c'était serré, alors que là, il a très bien joué et j'ai mal joué, c'était facile pour lui", a admis Nadal qui mène toujours largement au bilan de leurs confrontations (23 victoires à 13).

"Je m'attendais à un match plus compliqué, mais je me suis surpris par la précision de mes coups. C'est un bonne chose d'un point de vue physique que le match n'ait pas duré trop longtemps pour la suite du tournoi, de ma saison et de ma vie aussi", a souri Federer, qui a remporté pour la première fois trois matches de suite face à Nadal.

Au prochain tour, Federer, seul joueur encore en lice à avoir remporté le tournoi californien (2004, 2005, 2006, 2012), va retrouver Kyrgios.

"C'est très impressionnant de battre deux fois Novak sur sa meilleure surface, j'espère que Nick va réaliser qu'il peut faire des grandes choses en travaillant semaine après semaine", a souligné le Suisse.

Son compatriote Stan Wawrinka, N.3 mondial, est passé tout près de l'élimination face au Japonais Yoshihito Nishioka (N.70), issu des qualifications, qui a servi à deux reprises pour le match avant de s'incliner 3-6, 6-3, 7-6 (7/3).

Le prochain adversaire de Wawrinka sera soit le Français Gaël Monfils, soit l'Autrichien Dominic Thiem.


CHEZ LES DAMES: Pliskova rejoint Kuznetsova en demi-finales

La N.3 mondiale, la Tchèque Karolina Pliskova, a rejoint mercredi la Russe Svetlana Kuznetsova (N.8) en demi-finales du tournoi d'Indian Wells.

Pliskova a pris le meilleur sur l'Espagnole Garbine Muguruza, N.7 mondiale, 7-6 (7/2), 7-6 (7/5) et disputera sa deuxième demi-finale de l'année après Brisbane et Doha.

Plus tôt dans la journée, Kuznetsova avait dominé sa compatriote Anastasia Pavlyuchenkova, 21e au classement WTA, 6-3, 6-2.

Les deux joueuses sont dos à dos une victoire partout au bilan de leurs confrontations.