Tennis

Justine Henin-Hardenne, un moment fâchée avec la Fédération belge, disputera finalement bien la finale de la Fed Cup de tennis entre la Belgique et l'Italie en septembre prochain, a annoncé son entraîneur vendredi sur le site internet de la joueuse.

La Belgique, qui avait éliminé les Etats-Unis (4-1) sans la N.3 mondiale, le week-end passé à Ostende (nord), affrontera l'Italie les 16 et 17 septembre probablement au Spiroudôme de Charleroi (sud de la Belgique).

Mardi, l'entraîneur de Henin-Hardenne, Carlos Rodriguez, avait pourtant annoncé que sa protégée "renoncerait à la Fed Cup" en raison du "manque de respect" affiché par la Fédération belge de tennis.

"Il n'est pas envisageable qu'elle rejoigne l'équipe en septembre, après avoir été rejetée en juillet", avait-il expliqué. Fatiguée après sa défaite en finale du tournoi de Wimbledon début juillet face à la Française Amélie Mauresmo, Henin-Hardenne avait déclaré forfait pour le match de Fed Cup quelques jours plus tard.

Les dirigeants francophones de la Fédération belge de tennis s'étaient alors opposé à sa présence sur le banc belge à l'occasion de la demi-finale, redoutant une réaction hostile du public belge à l'égard de la joueuse. "Elle ne se sentait plus la bienvenue dans l'équipe", a expliqué Carlos Rodriguez.

L'incident est désormais "clos", selon l'entraîneur, qui s'est longuement entretenu jeudi par téléphone avec Carl Maes, le capitaine de l'équipe belge de Fed Cup.

Justine Henin-Hardenne s'alignera finalement donc bien aux côtés de Kim Clijsters face à l'Italie "pour un événement exceptionnel, sans doute unique pour la Belgique", selon Carlos Rodriguez.