Tennis

Kim Clijsters, ancienne numéro un mondiale, a annoncé dimanche sur son site internet qu'elle mettait immédiatement et définitivement fin à sa carrière.

"Ce fut plus que beau. Les raquettes sont rangées. Après mes adieux fantastiques à Anvers, le feu s'était éteint", pouvait-on lire sur le journal de la Limbourgeoise.

Eliminée dès son entrée en lice sur la terre battue de Varsovie cette semaine, Clijsters ne disputera donc pas Wimbledon (25/06-08/07, qui constituait le grand objectif de sa dernière saison, ni Luxembourg (24-31/09) et Stuttgart (01-08/10) où sa venue était attendue.

En début d'année, elle avait annoncé qu'elle mettrait un terme à sa carrière fin 2007, avant de renoncer prématurément ce dimanche. "Stopper à près de 24 ans, c'est très jeune, mais c'était si beau. J'aurai facilement pu continuer encore quelques mois et participer aux quatre tournois les plus lucratifs (les trois tournois du Grand Chelem et les Masters). L'argent c'est important, mais certainement pas le plus important dans ma vie", a-t-elle expliqué sur son site.

"Toutes les heures destinées aux soins, la difficulté de quitter le lit le matin pour échauffer ses muscles pendant une heure, les préparatifs pour le mariage avec Brian qui prend beaucoup de temps,... Tout cela faisait que c'était très difficile de continuer", a-t-elle encore admis.

Clijsters, de la même manière que Justine Henin, a procuré à la Belgique de moments uniques de passion pour le tennis féminin. Elle fut numéro un mondiale durant 19 semaines. Victorieuse de 34 tournois sur le circuit WTA, de deux Masters et d'un tournoi du Grand Chelem (l'US Open en 2005), Clijsters était apparue à Varsovie bien loin de son meilleurs niveau. "Les plus beaux souvenirs de ma carrière: Les nombreuses victoires en tournois, les Grands Chelems en simple et en double, ainsi que le première position mondiale en simple et en double. Des moments magnifiques, mais moins encore que d'avoir profité avec les autres joueuses, le plaisir échangé avec les supporters belges et étrangers, la joie lors de la journée des handicapés, les visages souriants des aînés au 'Kim op de koffie' où encore les larmes de joie de cette femme avec son nouveau petit chien. Sans oublier aussi toutes les récompenses reçues, attribuées par les joueuses du circuit, qui prennent une place à part dans l'appartement", a-t-elle expliqué.

Clijsters s'était révélée aux yeux du grand public en atteignant la finale du tournoi de Roland-Garros en 2001. Elle avait un temps fait la une des gazettes people en raison de son amour pour la vedette du tennis australien, Lleyton Hewitt, avant leur séparation en 2004. Née en juin 1983, la fille de Leo Clijsters, ancien international belge ayant participé à deux Coupes du monde de football (1986 et 1990), se mariera le 14 juillet prochain avec Bryan Lynch, le basketteur américain de l'équipe de Bree, où elle est domiciliée.