Tennis

Accusé par certains de récupération médiatique lors de son intervention en tant que volontaire dans les régions sinistrées de Majorque, Rafael Nadal peut compter sur un soutien pluriel.

Dans la nuit de mardi à mercredi, de puissantes intempéries ont frappé l'île touristique de Majorque, faisant au moins douze morts. Originaire de Manacor à l'est de l'île des Baléares, Rafael Nadal n'a pas hésité à apporter son aide en deux temps aux sinistrés. Il a d'abord ouvert l'accès de la Rafael Nadal Academy aux personnes qui n'avaient plus de toit.

Il a ensuite été aperçu en train d'aider aux opérations de nettoyage et de déblaiement dans le village voisin de Sant Llorenç.

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes ont critiqué le Majorquin pour s'être servi de ces événements au profit de son image médiatique. Face à ces commentaires, l'actuel numéro un mondial à l'ATP a pu compter sur un soutien venu de différentes personnes.


A commencer par l'oncle du joueur. Toni Nadal a regretté l'opinion de ces personnes. "Rafa m'a donné l'ordre qu'il n'y ait pas de médias, il ne voulait pas de publicité. Dans son esprit, il voulait simplement aider, et pas apparaître dans la presse" a défendu l'ancien entraîneur de Nadal dans les médias espagnols. "Ce qu'a fait Rafa est remarquable, mais ça l'aurait été tout autant si n'importe qui d'autre l'avait fait. C'est incroyable d'être critiqué pour avoir apporté de l'aide."

Le monde sportif espagnol s'est également donné fait et cause pour Nadal. A commencer par Carlos Sainz. En réponse à un compte critiquant le tennisman, le pilote de Formule 1 a répondu : "Pour des personnes comme toi, il serait préférable de quitter Twitter."

Le pilote de moto Marc Marquez a lui aussi témoigné son soutien à son compatriote.

Tout comme le basketteur Pau Gasol.

De manière plus globale, c'est la crème du circuit ATP, actuellement réunie à Shanghaï où se déroule le Masters 1000, qui a réagi aux événements s'étant produits dans l'est de Majorque.

Sur ses comptes Twitter, l'ATP a diffusé des vidéos de soutien de Roger Federer, Novak Djokovic et Alexander Zverev.

"Je l'ai vu aider, c'était vraiment chouette à voir et très inspirant" a salué le premier, quand le deuxième envoyait "une grosse accolade à Nadal. C'est super d'avoir aidé amigo".

"Ça vaut davantage que 17 Grand Chelems"

Deuxième joueur le plus titré en termes de Grand Chelems, Rafael Nadal a également été au centre d'une tribune de Jesús Sanchez dans Marca. "Dans ces temps vraiment vides [...] où presque personne n'agit pour personne, dans ce monde cruel, il restera toujours un géant, il restera toujours Rafa Nadal" salue le journaliste, en parlant de l'action de l'un des plus grands sportifs qu'a connu l'Espagne. 

Cette dernière qui, selon lui, "a besoin de tels points de repère. Ce n'est pas Roland Garros, ni Wimbledon. Ce qu'a fait Rafa vaut davantage que 17 Grand Chelems. Nadal, tu es le symbole de ce que nous devrions être. Comme lors de tes matches, il y a toujours de l'espoir avec toi."