Tennis Thierry Dijoux a levé plus qu’un coin du voile sur cette zone de 600 m2. Défense d’entrer sauf pour une poignée de privilégiés.

Défense d’entrer. Seule une poignée de privilégiés peut pénétrer sous le court Philippe Chatrier. Les joueurs et les joueuses bien évidemment. Quelques Français aussi.

Cette étendue de 600 m2 cache jalousement 202 casiers, 13 douches, une salle de détente avec des télévisions, un espace de repos insonorisé et les cabines des kinés. Les dames disposent d’une même infrastructure.

Les casiers ne sont pas très grands. Leur ordre est aléatoire. Le n°159 est réservé par le superstitieux Rafael Nadal. Certains doivent mettre leurs mains pour éviter que tout ne tombe par terre à l’ouverture.

Quelques privilégiés assistent donc à ces moments rares qui précèdent ou suivent les matches. Toutes les stars d’un jour ou les légendes passent par ce lieu chargé d’histoires.