Tennis

La rencontre entre l'Italie et la Belgique en barrage du groupe mondial de la Fed Cup débutera par un duel entre Elise Mertens (WTA 17) et Jasmine Paolini (WTA 145), samedi à 13h30 sur la terre battue de Gênes.

Les joueuses belges étaient très décontractées à l'aube du premier week-end post-Monami. 

Elise Mertens: "Mon titre a Lugano va beaucoup m'aider. Il m'a mis tout de suite en confiance sur terre battue. La surface à Gênes n'est pas si lente. De toute façon, je ne peux rien y changer. Physiquement, je me sens fatiguée. Cette semaine, j'ai surtout économisé mon énergie. Je suis prête pour ce premier match. Jouer en ouverture ne me dérange pas. Pour l'équipe, c'est mieux car j'aurai plus de pression. Je vois que les filles sont plus calmes et relax. La chaleur ne me dérange pas. Quand je suis dans mon match, je n'y pense pas. Ivo Van Aken a amené son calme et son expérience. Avec lui, tout va toujours bien. Il est rassurant. Il ne s'occupe pas de mes entraînements. C'est Rick (Vleeschouwer) qui s'en charge."

Alison Van Uytvanck: "Je n'ai jamais affronté Sara Errani, mais je ferai comme d'habitude. Je donnerai tout. Le soleil ne me dérange pas non plus. Un peu de crème solaire et on y pense plus."

Kirsten Flipkens: "J'ai atteint mon meilleur classement en double (35). Je me concentre plus sur le double qu'avant. Ivo Van Aken, je l'avais déjà connu lors de mes débuts en 2003. J'avais joué à Charleroi contre l'Ialie. Lors du double décisif, j'étais au côté de Justine Henin qui s'était blessée après deux sets. Nous avions dû abandonner. Un mauvais souvenir." L'autre mauvais souvenir, c'est Dominique Monami. "Elle m'a attaqué dans la presse. Je dois réagir pour laver mon honneur. Je n'ai jamais balancé un match. Elle m'a reproché d'avoir saboté le double lors du match de Fed Cup en France. C'est faux. 

Ivo Van Aken: "L'atmosphère est idéale. Les filles sont unies. Je ne vois aucune raison de croire qu'il y a un problème dans cette équipe. L'état d'esprit est positif. Le passé appartient au passé. La fédération a pris une décision en licenciant Dominique Monami. C'est dommage pour elle. Je ne serai capitaine que pour ce week-end. J'ai vite retrouvé mes vieilles habitudes d'il y a 14 ans. Je me suis tout de suite senti comme à la maison. Je connais les semaines de Fed Cup. J'ai fait un choix délicat pour la 2e joueuse. Après avoir discuté avec les joueuses, il est vite apparu qu'Alison Van Uytvanck était la meilleure option. Tout le monde est d'accord."

Le deuxième simple opposera dans la foulée Sara Errani (WTA 91) à Alison Van Uytvanck (WTA 50). Dimanche à 12 heures, Elise Mertens rencontrera Sara Errani. Jasmine Paolini sera ensuite opposée à Alison Van Uytvanck. Restera à disputer le match de double entre Deborah Chiesa-Jessica Pieri et Kirsten Flipkens-Elise Mertens.

Battue 3-2 au premier tour du groupe mondial par la France en février, la Belgique d'Ivo Van Aken, capitaine ad interim après le départ de Dominique Monami, doit gagner en Italie pour rester au sein de l'élite.

© DR