Tennis

Si Yanina Wickmayer a été éliminée d'emblée, Kirsten Flipkens a passé le premier tour des qualifications pour le tournoi de tennis WTA de Montréal au Canada, épreuve WTA sur surface dure dotée de 2.82 millions de dollars samedi.

Kirsten Flipkens (N.3), 45e au classement mondial, 32 ans, a battu en entrée l'Américaine Bethanie Mattek-Sands (WTA 381), 33 ans, en deux manches: 6-1, 6-4 et 1 heure 18 minutes de jeu. La Campinoise rencontrera au deuxième et dernier tour la Tchèque Andrea Sestini Hlavackova (WTA 596), 31 ans, exemptée du premier tour.

Kirsten Flipkens est la seule désormais à pouvoir encore rejoindre Elise Mertens (qui affrontera la Canadienne Eugenie Bouchard au premier tour) et Alison Van Uytvanck (contre une qualifiée) dans le tableau final. Yanina Wickmayer a en effet été éliminée au premier tour de ces qualifications alors qu'Ysaline Bonaventure a du déclarer forfait.

Yanina Wickmayer (N.23/WTA 94), 28 ans, a été surprise - 6-3, 6-4 - par la jeune Américaine de 19 ans, Caroline Dolehide, 113e mondiale déjà, au bout de 62 minutes de jeu.

Engagée encore dans le double en demi-finales à Washington (qu'elle a perdu), Ysaline Bonaventure a du renoncer de son côté à disputer les qualifications à Washington.


Mertens, blessée au bras droit à San Jose: "J'espère être prête pour jouer à Montréal"

Elise Mertens (WTA 15) ne disputera pas la finale du Mubadala Silicon Valley Classic, le tournoi Premier sur dur de San Jose, doté de 799.000 dollars, ce dimanche. La n°1 belge s'est ainsi inclinée samedi, en demi-finale, contre la Roumaine Mihaela Buzarnescu (WTA 24) 4-6, 6-3, 6-1 dans un match où elle a souffert d'une gêne au bras droit. "J'ai ressenti une douleur à l'avant-bras et elle irradiait jusqu'au niveau de l'épaule", a-t-elle expliqué à l'issue de sa défaite. "Je ne parvenais dès lors plus à servir aussi bien que je le souhaitais."

C'est la raison pour laquelle Elise Mertens s'est résolue à faire appel à la kiné après avoir perdu une nouvelle fois son service - elle a frappé huit doubles fautes et concédé 18 balles de break au total - en début de troisième manche. La Limbourgeoise s'est fait poser un bandage et a reçu un anti-douleur, mais cela ne lui a pas permis pas de renverser la situation.

"J'espère néanmoins être prête pour jouer à Montréal", a-t-elle ajouté, se voulant optimiste quant à sa participation à la Rogers Cup, l'un des deux plus importants tournois de préparation à l'US Open, qui se dispute la semaine prochaine. La n°1 belge doit y affronter au premier tour la Canadienne Eugenie Bouchard (WTA 123), 24 ans, ancienne n°5 mondiale et finaliste à Wimbledon en 2014.

"Ce sera un match intéressant", a-t-elle encore glissé. "Bouchard évoluera devant son public et je suis sûre qu'elle sera diablement motivée. Je l'ai déjà affrontée (NDLR: elle l'a battue 6-4, 6-4 en Hopman Cup début janvier). Elle a réalisé de grandes performances il y a quelques années. Je suis curieuse de voir ce que cela va donner", conclut-elle.