Murray fond en larmes après sa défaite à Wimbledon

A. He. Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Tennis

60 millions de Britanniques attendaient ce moment depuis 76 ans. La première victoire de l'un des leurs depuis Fred Perry. Ni Tim Henman, ni Greg Rusedski n'étaient parvenus à libérer la nation mère du tennis de cette énorme frustration qui pèse sur elle depuis des années. En 2012, Andy Murray avait l'occasion de rendre tout un peuple fou de bonheur. Las, l’Écossais est tombé sur un os nommé Roger Federer.

Pourtant bien parti, Murray, 4e mondial, devait baisser pavillon en 4 sets face au maestro suisse. Un combat intense de 3h24 durant lequel Andy a tout donné. Lors de la remise des trophées, alors qu'il devait se contenter du plateau de finaliste, le Britannique n'a pu retenir ses larmes au micro de Sue Barker, la Nelson Monfort locale.

Une énorme boule dans la gorge, il est incapable de répondre aux questions de l'ancienne joueuse. Après quelques secondes de répit, il essaye pourtant de prendre la parole avant de fondre en larmes. Des pleurs qui émeuvent le Central, à commencer par la petite amie du joueur et Judy, sa maman. Ovationné par le public du Centre Court et ses fans regroupés sur le "Murray Mount", Murray se lance.

Après les félicitations à son adversaire et les remerciements d'usage à son entourage, Andy craque à nouveau au moment de se tourner vers son public. "Tout le monde parle de la pression ressentie lorsqu'on joue Wimbledon. Mais les gens qui me regardent rendent les choses bien plus faciles. Ils me supportent de façon incroyable," termine le champion, des tremolos dans la voix. "Vous pouvez être fier de vous, Andy", lui lance alors Sue Barker.

Certes, Murray a été battu aujourd'hui. Mais les larmes du joueur plus connu pour ses coups de gueule ont fait chavirer le coeur de millions de fans à travers le monde.

Publicité clickBoxBanner