Tennis Les joueuses russes sont bel et bien les reines du tennis féminin l'heure actuelle. Anastasia Myskina et ses partenaires ont décroché leur premier titre en Fed cup, dimanche à Moscou, au détriment d'une équipe de France qui leur a pourtant offert une résistance acharnée. Renvoyées dos à dos (1-1) au terme de la première journée, suite aux victoires de Dechy sur Kuznetsova et de Myskina sur Golovin, les deux équipes n'allaient finalement être départagées qu'au terme du double, cinquième et dernier match du week-end.

Avant d'en arriver là, les deux chefs de file s'étaient affrontés dans le premier match de la journée pour donner l'avantage à leurs couleurs. Mais le duel entre Anastasia Myskina (WTA 3) et Nathalie Dechy (WTA 21) a tourné court, la petite Moscovite s'étant emparé du service de son adversaire au début de chacun des deux sets pour dérouler ensuite tranquillement son jeu tout en variations (6-3, 6-4).

Golovin entretient le suspense

On se dit alors que la Russie avait fait un grand pas vers un premier sacre, Svetlana Kuznetsova partant largement favorite face à Tatiana Golovin. Mais c'était sans tenir compte de la grosse fatigue qui s'est emparée de la lauréate de l'US Open en cette fin de saison. Plus fraîche, la 27e joueuse mondiale, âgée de 16 ans, n'a pas traîné pour remettre les deux équipes à égalité, écartant notamment quatre balles de break à l'entame du second set pour conclure sur le score de 6-4, 6-1 en moins d'1h20, bien aidée par les nombreuses fautes directes de son opposante.

Les espoirs français reposèrent alors sur les épaules du duo Emilie Loit - Marion Bartoli, qui retrouvèrent de l'autre côté du filet Anastasia Myskina, appelée à remplacer Elena Likhovtseva, et Vera Zvonareva. À l'image de la finale, les Françaises ont donné du fil à retordre aux Russes, obtenant quatre balles de premier set et servant pour le gain de cette manche à 5-4. Mais, emmené par une Myskina en grande forme, le duo local remportait le jeu décisif. Lors de la deuxième manche, les joueuses de Guy Forget ont longtemps fait de la résistance mais davantage de succès.

© Les Sports 2004