Tennis

LUXEMBOURG 2005 restera longtemps gravée dans les annales comme l'année référence pour le tennis masculin belge. Bien décidés de sortir de l'ombre de Kim Clijsters et de Justine Henin, les garçons -emmenés par un Olivier Rochus irrésistible - ont multiplié les performances de choix au cours des douze derniers mois. Fait unique, cinq joueurs (Olivier Rochus, Xavier Malisse, Christophe Rochus, Dick Norman et Kristof Vliegen) figurent désormais dans le Top 100 au moment de clôturer la saison!

Mieux, les titres en simple se sont également succédés. Xavier Malisse a montré la voie à suivre dès le mois de février en remportant le tournoi de Delray Beach. Dick Norman (Challengers de Belgrade et de Dniepropetrovsk) et Olivier Rochus (Challenger de Mons) lui ont emboîté le pas, imités, dimanche, par Christophe Rochus. Engagé au tournoi de Luxembourg (150.000$), l'aîné des deux frères s'est brillamment hissé en finale d'une épreuve qu'il n'était pas censé disputer voici quinze jours!

Hier, opposé au joueur suisse George Bastl (ATP 131), le Nivellois -qui fêtera ses 27 ans le 15 décembre - n'a pas tremblé. Après le gain du premier set, il a malgré tout été contraint à concéder la seconde manche à un adversaire qui ne fera toutefois plus qu'illusion dans le set décisif. «Christophe a bien joué au- jourd'hui. Il a d'ailleurs évolué à un haut niveau durant toute la semaine. Je l'en félicite», déclarait sportivement George Bastl au terme des débats.

De son côté, Christophe jubilait après le gain de son premier tournoi de la saison, le troisième de sa carrière après Poznan (Pologne) en 2000 et la Vénétie (Italie) en 2001. «Je ne devais normalement pas être présent à Luxembourg, souligne-t-il d'emblée. Je n'avais pas d'objectif précis au moment d'entamer la semaine alors gagner ce tournoi, c'est tout simplement incroyable. Samedi, en demi-finale, je me suis retrouvé mené 5-0 dans le tie-break de la manche décisive. À ce moment-là, je me voyais déjà rentrer à la maison. Comme quoi, tout va très vite en tennis...»

Retombé à la 113e place fin 2004, voilà l'aîné des Rochus de retour dans le Top 50 après une première apparition à la 46e place mondiale le 4 juillet dernier. «Je suis venu à Lu- xembourg sans aucune pression sur les épaules vu que ma saison était déjà réussie. C'est probablement aussi ce qui explique mon bon tournoi. J'atteins toujours mon meilleur niveau lorsque je suis bien détendu.»

La saison se termine donc en apothéose après un été «pourri». «Il y a un an, je ne pensais pas que je pourrais me retrouver dans le Top 50. Maintenant, je me dis que j'ai peut- être le niveau pour y rester. Je peux me tromper mais ce sera en tout cas mon principal objectif en 2006, et ce, afin de pouvoir figurer dans les tableaux finals des Masters Series.»

et le troisième de sa carrière. (BELGA)

© Les Sports 2005