Tennis Rafael Nadal, c'est un palmarès fait de seize titres du Grand Chelem, une médaille d'or olympique, des decimas uniques et bien d'autres statistiques de premier ordre. Surnommé le "roi de la terre battue" pour sa domination sans partage sur la surface ocre, le numéro 1 mondial rêvait pourtant d'autres perspectives à ses seize ans.

79 victoires à Roland-Garros sur 81 matches disputés, 53 titres sur terre battue, 91,7% de victoires dans des rencontres disputées sur la surface ocre, tels sont quelques uns des nombreux records que détient le joueur de Manacor et qu'il apparaît bien utopique d'atteindre un jour, et a fortiori de dépasser.

Une interview de l'actuel numéro 1 mondial a récemment refait surface sur les réseaux sociaux où l'on y voit Rafa alors âgé de seize ans répondre aux questions d'un journaliste local au terme d'un entraînement.

" La vérité, c'est que je préfère les courts indoor  en dur et le gazon, mais j'apprécie également la terre" expliquait à l'époque l'adolescent. Et quand on lui demande le tournoi qu'il aimerait par-dessus tout remporter, la réponse du Majorquin fuse : " Wimbledon, mais ce sera difficile et il me faudra travailler beaucoup !"

Mais le labeur, l'Espagnol sait ce que c'est. Et pour cause, il a remporté le tournoi londonien à deux reprises, en 2008 et 2010, accomplissant son rêve d'enfance.

Mention aussi à cette phrase où il explique " vouloir faire comme Carlos Moya, un grand joueur". Mieux, le joueur de 31 ans a de loin dépassé les performances de l'ancien numéro un mondial, remportant quinze titres du Grand Chelem de plus que son compatriote, qui est en outre devenu son coach en décembre dernier. 

Les deux hommes entretiennent une relation forte, qui a d'ailleurs permis à Carlos Moya de succéder à Toni Nadal, l'oncle de Rafa, comme seul coach du numéro un mondial à partir de la saison prochaine.